RSS

Le 16 juin à Bar le Duc !

Depuis 1993, une lutte de résistance est engagée à Bure et aux environs contre un projet d’enfouissement de tous les déchets nucléaires français. Sous couvert de pseudo consultation démocratique et de débat public, les pouvoirs publics se sont avérés incapable de répondre aux interrogations profondes des habitants et opposants qui refusent au nom des générations futures une solution dont aucune garantie n’est réellement donnée. Ces derniers mois ont été denses, avec l’évacuation policière de la zone à défendre en février 2018  à l’occasion de la visite d’un membre du gouvernement,

ZAD de NDDL : appel pour une vraie sortie de crise !

Avant la reprise du dialogue avec la préfète de Loire-Atlantique, des organisations nationales, associations et collectifs appellent fermement le gouvernement à permettre une sortie de crise à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. La tentative d’expulsion des habitant-es de la ZAD engagée la semaine dernière par le gouvernement s’est soldée par un échec cuisant et prévisible. La méthode forte employée, brutale et guerrière a blessé de nombreuses personnes, semé la révolte et relancé un conflit stérile. Nous répétons que la poursuite des expulsions serait dramatique et ferait risquer un nouveau Sivens.  L’afflux de

Maintenant, le peuple !

Déclaration de Lisbonne pour une révolution citoyenne en Europe (12/04/18). L’Europe n’a jamais été aussi riche qu’aujourd’hui. En même temps, elle n’a jamais été aussi inégalitaire. Dix ans après l’explosion d’une crise financière que nos peuples n’auraient jamais dû payer, nous voyons bien que ceux qui gouvernent l’Europe nous ont condamnés à une décennie perdue. L’application dogmatique, irrationnelle et inefficace des politiques d’austérité n’a résolu aucun des problèmes structurels causés par cette crise. Tout au contraire, elle a valu beaucoup de souffrances inutiles à nos peuples. Au prétexte de la

ZAD de Notre-Dame-des-Landes : bourbier, fiasco, parfum de Mai 68…

« Comment sortir du bourbier sur la ZAD ? » interroge sur toute sa « une » le quotidien Presse Océan de ce jour. « L’expulsion de la ZAD tourne au fiasco et les manifestations continent » titrait pour sa part Ouest-France dans son édition dominicale du 15 avril, le journaliste Jean-François Martin concluant ainsi son article « Au bout du compte, après plus de 4 000 grenades tirées, non seulement la situation ne s’est pas arrangée d’un iota mais, au contraire, s’est aggravée par rapport à lundi matin, début de l’opération. Il faudra du

Après le 14 avril !

Nous sommes à la croisée des chemins. La mobilisation sociale contre la politique de Macron s’amplifie, mais elle demeure à ce jour insuffisante pour faire céder le pouvoir. Quelle stratégie pouvons-nous adopté pour bloquer Macron et son monde ? Macron a mené des attaques tout azimut depuis un an : casse du code du travail, politique anti-migrant, démantèlement des services publics, sélection à l’université, approfondissement la crise écologique. Sa stratégie de choc est simple. Il veut profiter de son élection et de la légitimité qu’elle lui confère pour appliquer l’agenda que Denis

Politique : où sont les femmes ?

Notre pays exprime chaque jour un peu plus ses colères. Du monde étudiant à celui des cheminots, de Carrefour à Mobipel, le peuple mobilisé a des visages de femmes et d’hommes, reflets de toutes les diversités. Notre époque #MeToo nous rappelle combien les figures populaires ne sont pas que masculines, combien les femmes au XXIe siècle ne sauraient être marginalisées et maltraitées. Dans l’espace politique, qui se doit de donner écho à la réalité populaire, nous constatons que la place des femmes reste subalterne. Leurs combats à travers l’histoire, de

Podemos et la France Insoumise main dans la main contre l’évasion fiscale

Aller au-delà de coopérations ponctuelles et s’engager dans la construction de campagnes communes, c’est ce qu’ont décidé Podemos et la France Insoumise. Mi-mars les deux mouvements ont annoncé le lancement d’un travail commun sur l’évasion fiscale. Entre 60 à 80 milliards d’euros par an pour la France, autour 1 000 milliards d’euros par an pour l’Union européenne, c’est ce que représente l’évasion fiscale. Des sommes considérables qui privent les Etats de ressources à même de financer les services publics, les systèmes de protection sociale ou encore les investissements nécessaires à

Non à la casse du service public ferroviaire ! Pour la défense et le développement de tous les services publics !

Tribune unitaire. Le mouvement unitaire du 22 mars a constitué un beau premier succès en défense du service public. En réponse, le gouvernement apporte pour seule perspective la casse de la SNCF. Elle s’accompagne d’une attaque frontale contre les cheminot-es, la préparation de la privatisation de l’entreprise publique via la mise en concurrence et la fermeture programmée de milliers de kilomètres de voies ferrées . Depuis trop longtemps, l’abandon progressif du transport de marchandises par train qui s’est traduit par la fermeture de gares de triage et la prime accordée