RSS

Communiqué d’Ensemble ! 34 suite au 2nd tour des élections à Montpellier

Tout comme au 1er tour, l’abstention indique la crise de la 5ème République et de son système électoral antidémocratique. La Droite battue Les candidats Macron-compatibles, Saurel et Altrad, sont les perdants de cette élection municipale. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Tout ce qui affaiblit le camp libéral de la régression sociale est positif. Nous Sommes, Ollier, Gaillard : le désaveu du peuple ! Nous avions senti la colère contre Saurel, c’est pourquoi nous nous sommes engagés dans la construction d’une liste rassemblant la gauche antilibérale et les écologistes avec

Elections municipales : un deuxième tour aux multiples enseignements

Le deuxième tour des municipales le 28 juin dernier, s’est déroulé dans un contexte inédit, la crise sanitaire liée au Covid 19, et donc trois mois après le premier tour. Ce contexte doit être pris en compte notamment pour expliquer une abstention record, de l’ordre de 58,4 %, du jamais vu à ce type d’élections. Mais la crise sanitaire ne peut à elle seule expliquer une telle abstention. Elle est l’expression de la crise démocratique extrêmement grave que connaît notre pays depuis longtemps : nombreux et nombreuses sont ceux et celles

Maurice Rajsfus (1928-2020)

Maurice Rajsfus nous quittés le samedi 13 juin, à l’âge de 92 ans. Enfant, il avait échappé à la déportation qui suivit la Rafle du Vél’ d’Hiv. Alors que ses parents allaient disparaître à Auschwitz, lui et sa sœur furent sauvés grâce à la lucidité de leur mère : au centre de regroupement de Vincennes un contrordre indiquant que les jeunes de 14 à 16 ans et de nationalité française pouvaient sortir, elle leur dit de partir… Une expérience qui allait faire de Maurice un survivant, dont les engagements seraient

A propos des événements de Dijon

Les événements survenus à Dijon ne sont pas tolérables : la constitution et l’intervention d’une bande armée pour se faire justice est un événement inquiétant dans le climat politique actuel et le niveau de racisme dans le pays. La FI doit bien entendu être solidaire des populations des quartiers qui dans ce type de situation se sentent abandonnées par l’État, les services de police et de justice qui réagissent avec retard. A l’extrême droite et à droite, comme on pouvait s’y attendre, des voix se sont fait entendre pour dénoncer

Pas une voix ne doit manquer pour Archipel Citoyen !

Le 28 juin prochain se tiendra le deuxième tour des élections municipales. A Toulouse, ce vote revêt un enjeu particulier. La possibilité de battre enfin la droite, aux manettes dans notre ville depuis plus d’un demi-siècle avec une seule interruption, s’offre à nous, Toulousains et Toulousaines. La quatrième ville de France est devenue une métropole difficile à vivre au quotidien, embouteillages monstres, insuffisance des transports en commun, une ville polluée. Mais aussi une ville où le maire actuel non seulement ne se préoccupe pas des inégalités mais les a creusées.

Macron : « travaille, consomme et tais toi »

Le Président de la République est intervenu ce 14 juin pour la quatrième fois depuis le début de la pandémie. Il était attendu sur plusieurs terrains, l’économie, l’école, mais aussi sur la question du racisme et des violences policières. Pour une grande partie de l’intervention, des propos creux et sans intérêt ou dans l’esprit néolibéral d’Emmanuel Macron : travaillez, consommez, produisons plus. Comme quoi, sans surprise par ailleurs, pour le président le monde d’après ressemble furieusement au monde d’avant. En pire car l’allusion à la nécessité de travailler davantage laisse présager

Plus que jamais, chacun doit payer sa juste part d’impôt

Tribune. Alors que la crise sanitaire du coronavirus se transforme jour après jour en crise économique d’une ampleur exceptionnelle, la question est sur toutes les lèvres : qui va payer ? Les souhaits du Medef et de la droite sont clairs : faire payer les salariés en leur demandant d’abandonner des jours de congé ou de travailler davantage. Dans une période de hausse massive du chômage, augmenter le temps de travail de ceux qui en ont un ne fera qu’aggraver la situation. Depuis le début de la crise, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin

Fin de partie à Saint-Denis ?  Non, impératif nouveau départ !

« Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu’il s’agit de principes fondamentaux. » Gandhi Nous sommes le vendredi 5 juin, plus personne n’ignore que les négociations entre les listes conduites par Bally Bagoyoko et Laurent Russier, en vue d’une fusion pour le deuxième tour de l’élection municipale à Saint-Denis, ont échoué. Plus personne ? Pas si sûr, car à part un media local et deux régionaux, cet évènement ne semble pas intéresser la presse. Une fois de plus notre ville peine à

Le 28 juin, gagnons le Capitole, pour qu’ici, commence une autre ville !

Le coup d’envoi du second tour des élections municipales de Toulouse vient d’être donné. Le premier tour de cette élection, qui s’est déroulé le 15 mars dernier semble lointain et nous savons que beaucoup de Toulousaines et de Toulousains aspirent à retrouver de la paisibilité et une vie normale. Nous pensons à celles et ceux qui ont été ou qui sont particulièrement touchés par la crise sanitaire, que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan professionnel. Cette crise a mis en lumière l’incurie de ce monde. La rupture avec les politiques