RSS

Chômage, licenciements, précarité : manifestons samedi 5 décembre !

Aux côtés des syndicats et associations de chômeurs, nos organisations politiques appellent aux manifestations du 5 décembre 2020, en défense de l’emploi, contre les licenciements, et pour les droits des chômeurs-chômeuses et précaires. Le Conseil d’Etat lui-même l’a remise en cause : la réforme Macron de l’allocation-chômage doit être définitivement abandonnée ! Le gouvernement voulait économiser 3,7 milliards sur le dos des privés d’emplois. Selon l’UNEDIC, 40% des demandeurs d’emploi indemnisés perdraient des droits, soit plus d’un million de personnes. Ce projet doit être définitivement enterré. Impossible de vivre en-dessous du

Élections régionales : La France insoumise désigne ses chef·fes de file

Le Comité électoral de La France insoumise s’est réuni le dimanche 29 novembre 2020 pour commencer à désigner ses chef·fes de file pour les élections régionales, suite aux propositions faites par les équipes régionales de campagne. Pour nos régions, l’urgence appelle à un bouclier social et sanitaire ; à la bifurcation écologique pour sauver notre écosystème et créer de nouveaux emplois ; et à la démocratisation de nos collectivités territoriales pour en faire de véritables outils de l’émancipation populaire. Nos chef·fes de file porteront au plus haut ce programme et favoriseront la poursuite des discussions avec

Darmanin, Lallement dehors !

Elle est insupportable la vidéo qui, pendant quinze minutes, nous montre le violent passage à tabac d’un producteur de musique par trois policiers, accompagné de propos racistes. Cette agression a été jusqu’au lancement d’une grenade lacrymogène dans le local de répétition et l’arrestation des dix-sept jeunes qui s’y trouvaient. Insupportable les fausses déclarations de ces trois policiers accusant cette personne de « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique et de rébellion ». Une enquête est ouverte par l’IGPN à l’encontre de ces policiers pour « violences volontaires en réunion avec arme et à

« Sécurité globale » : liberté d’informer bâillonnée.

« Sécurité globale, impunité totale », « Violences partout, images nulle part », « Police floutée, justice aveugle », « Baissez vos armes, nous baisserons nos téléphones ». Samedi 21 novembre, des milliers de manifestant.e.s ont dénoncé, à Paris et dans plusieurs villes, le projet de loi de « surveillance » globale défendu par Darmanin au nom du gouvernement et ont affirmé leur volonté de s’opposer à ce projet scélérat. Caméras de surveillance, drones survolant les manifestations, floutage des policiers, tentative d’accréditation des journalistes auprès de la préfecture, notamment, bafouent

Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles (communiqué unitaire)

Nous, organisations politiques, unissons nos forces pour un bouclier sanitaire et social destiné à soutenir les luttes sociales et environnementales dans cette période sombre qui favorise les régressions sociales et les violences, en particulier envers les plus vulnérables. Les luttes contre les violences sexistes et sexuelles sont une priorité. La lutte contre les violences physiques est l’urgence, en particulier pendant le confinement où les femmes et les enfants victimes sont enfermés avec leur agresseur. En 2019, 152 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint,

Présidentielle 2022 : communiqué de Ensemble insoumis

2022 est encore loin, mais il est légitime de se poser dès maintenant la question de l’élection présidentielle. En 2022, nous ne pourrons nous contenter de voter contre l’extrême libéralisme incarné par Emanuel Macron et le plus grand danger encore que constitue le populisme d’extrême droite du Rassemblement national. Nous devrons être pour ! Pour un programme qui défendent la justice sociale avec une augmentation générale des salaires, des minima sociaux, une réduction du temps de travail et un élargissement des services publics. Pour une transition écologique ambitieuse qui allie

Situation sanitaire : école en danger !

Alors que le confinement a été décidé le 29 octobre dernier, tous les établissements scolaires ont tous réouvert le 2 novembre, après les vacances de la Toussaint, avec un nouveau protocole sanitaire. Après l’avoir allégé en septembre, Jean Michel Blanquer, ministre de l’éducation, a décidé de le renforcer suite à l’annonce du confinement. Or en réalité, il n’en est rien. Pour améliorer les conditions sanitaires, il faudrait dès à présent davantage de personnels et de moyens, pour assurer un nettoyage quotidien à la hauteur, mais aussi modifier l’organisation pédagogique, avec

Portugal : le Bloco contre le budget

Le bureau national du Bloc de gauche a décidé, à l’unanimité, le 25 octobre de demander à ses 19 députés de voter contre le projet de budget du gouvernement Costa (PS). Dans la déclaration ci-dessous, Catarina Martins, députée et porte-parole du Bloc de gauche, explique cette décision. Déclarations de Catarina Martins lors de la conférence de presse qui a suivi le bureau national du Bloc de gauche ce dimanche : “Nous vivons la plus grande crise de notre vie et elle va s’aggraver dans les mois à venir. C’est pourquoi

Politique Agricole Commune : l’Union européenne n’est pas à la hauteur

En session plénière à distance, le Parlement européen vient d’adopter la nouvelle Politique Agricole Commune, basée sur une proposition de la Commission européenne datant de 2019. Le texte final, porté par un bloc des groupes PPE (Les Républicains) et Renew (En Marche) n’est pas à la hauteur de l’urgence écologique et sociale. En refusant de conditionner les aides versées aux agriculteurs en fonction de la main d’œuvre embauchée, mais en continuant de les lier à la superficie des exploitations, il favorise le modèle agro-industriel des fermes-usines géantes, en partie responsable de la