RSS

Clémentine Autain : “Faire vivre ensemble un état d’esprit pluraliste”

Présente au Ficoba pour le contre-sommet du G7, Clémentine Autain, députée La France insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis a répondu à MEDIABASK avant de se rendre aux Universités d’été de son parti à Toulouse. L’une des initiatrices du “Big bang de la gauche écologiste”  est revenue sur les dossiers brûlants de la rentrée pour le gouvernement. L’actualité, c’est la rentrée scolaire. La réforme du lycée et du Bac prévoit la suppression des filières S, ES et L dès cette rentrée 2019 et la mise en place du contrôle continu dès la

Italie, derrière le théâtre de marionnettes…

Après une crise de plus de cinq semaines, la classe politique italienne a réussi à se doter d’un « nouveau » gouvernement, ou plutôt du gouvernement « Conte bis ». Cinq semaines d’une crise provoquée par Matteo Salvini et la Lega, au cours desquelles chaque dirigeant a joué son rôle dans cette tragi-comédie bouffonne et sinistre qu’est la scène politique romaine. Reprenons rapidement : les élections législatives de mars 2018 n’avaient pas dégagé de majorité évidente entre les trois blocs, coalition de droite Lega/Forza Italia de Berlusconi, M5S, et coalition de « gauche » européiste, autour du

Il y a 50 ans, septembre 1969 : le tournant de la guerre du Vietnam

Alors que le conflit dure depuis maintenant des années, la guerre du Vietnam connaît un important tournant politique que symbolisent divers évènements dont, par exemple, la création du Gouvernement Révolutionnaire provisoire en juin, ou encore la mort du dirigeant du Nord Vietnam, début septembre. Un autre évènement va secouer en profondeur la société américaine : l’inculpation, le 5 septembre 1969, du lieutenant William Calley, pour crime de guerre. L’année précédente, en mars 1968, sous son commandement, la « compagnie Charlie » a incendié les maisons du village My Lai et, pendant une journée

Depuis toujours, c’est comme ça que le Brexit devait se terminer !

Cette issue était inévitable. Le Brexit est utile à l’establishment parce qu’il fournit un récit permettant de trouver des coupables à blâmer pour des années de chute du niveau de vie – les étrangers – et essaie d’imposer ce récit comme celui du camp des vainqueurs de l’Histoire. L’objectif réel, si vous interrogez n’importe qui ayant été en charge du Brexit, va beaucoup plus loin : attaquer les migrants, abaisser les salaires, déréguler l’économie et nous rapprocher de l’Amérique de Trump. Quand les psychopathes qui animent la campagne pour la sortie

6ème Université d’Ensemble! à Cap d’Agde, du 31 octobre au 3 novembre

Automne… Temps des semailles… Et moment pour prendre du champ ! Pour observer les horizons parfois obscurcis et lointains des enjeux géostratégiques, ou si proches lorsqu’il s’agit de l’Algérie, du Brésil, et d’autres pays d’Amérique latine, voire de l’Europe elle-même… Pour interroger l’avenir de cette Terre, et de l’Humanité, lorsque pèsent sur lui tant de menaces écologiques : quelle est leur réelle gravité ? Quelles possibilités de conjurer les catastrophes annoncées ? Quelles transitions engager ? Pour faire retour sur les mouvements profonds à l’oeuvre, du soulèvement des Gilets jaunes

Contre la retraite par points : l’universalisation par le salaire socialisé

Et si on GENERALISAIT vraiment le REGIME GENERAL ? Avec un taux de remplacement universel à 75% et à 60 ans ? La manière dont Macron et Delevoye défendent leur projet de bouleversement du système des retraites demande une contre-offensive idéologique et politique. Il y a la question du montant futur des retraites (qui sera la première question pour tout le monde), mais aussi l’architecture institutionnelle du régime, présenté comme universel et égalitaire. Ne rien dire sur ces questions laisse le champ libre à l’offensive adverse. L’argumentaire ci-dessous s’efforce de

L’imbroglio des identités et de la politique socialiste

Steve Bannon, l’idéologue de la campagne Trump par laquelle tout a commencé, s’est vanté d’avoir conduit ses adversaires dans un piège : « Je veux qu’ils parlent chaque jour d’antiracisme. Si la gauche se concentre sur la race et l’identité et que nous optons pour le nationalisme économique, nous pouvons écraser les Démocrates » (1). Les résultats semblent lui donner raison, et nombreux sont ceux, enthousiastes ou affligés, qui ont répété cette théorie sur le centre d’attention, l’objectif programmatique et le mode de communication de chacune des grandes forces en présence. Si tel était

La révolution soudanaise entre dans une nouvelle phase

La révolution soudanaise a remporté d’importantes victoires. Mais elle doit encore lutter pour passer du contrôle par les forces militaires au contrôle par les forces populaires. L’accord constitutionnel entre le mouvement populaire soudanais et les forces armées du pays a été signé le samedi 17 août. L’article qui suit apporte un éclairage sur les circonstances de cet accord. Il a été publié pour la première fois dans le quotidien arabe Al-Qods al-Arabi le 30 juillet et reproduit sur le site web du Parti communiste soudanais. Le 5 juillet, des masses

Congrès de Democratic Socialist of America à Atlanta

Democratic Socialist of America (DSA), le courant de gauche au sein du Parti Démocrate américain, a tenu son congrès biennal du 1er au 4 août dernier à Atlanta. 1056 personnes y étaient déléguées, représentant 80 associations provenant de tous les États américains. J’ai eu le privilège de représenter Québec solidaire qui comptait parmi les invitéEs internationaux. Il est difficile d’analyser avec justesse les débats d’un congrès auquel on assiste pour la première fois, à plus forte raison lorsque cette organisation est en pleine croissance, devant de nouveaux défis et de

Il y a 51 ans, août 1968 : la fin du Printemps de Prague

Le 21 août 1968, les troupes du Pacte de Varsovie (1) envahissent la Tchécoslovaquie. L’objectif de cette opération militaire est d’endiguer les réformes mises en œuvre par le gouvernement Dubcek et de porter un coup d’arrêt au développement du mouvement populaire en faveur de l’extension des libertés. Ce moment politique passé à la postérité sous le terme de « Printemps de Prague » a débuté en janvier 1968 avec l’arrivée d’Alexander Dubcek à la tête du Parti Communiste Tchécoslovaque (PCT). Un contexte favorable Dès le milieu des années 60, la Tchécoslovaquie est le