RSS

Nicaragua : entretien avec la commandante sandiniste Mónica Baltodano

Afin de comprendre et d’expliquer, de manière rigoureuse, ce qui se passe au Nicaragua, La Tizza a envoyé une série de questions à plusieurs acteurs politiques de ce qui est devenue « la crise nicaraguayenne ». Mónica Baltodano est une femme avec sa propre voix au sein du camp révolutionnaire dans ce pays d’Amérique centrale : elle fut commandante guérillera durant l’étape insurrectionnelle de l’offensive finale, en 1978-1979, contre la dictature somoziste. Elle est titulaire de l’ordre Carlos Fonseca, distinction suprême octroyée par le FSLN aux personnalités qui se sont distinguées dans la

Nicaragua : d’où vient le régime de Daniel Ortega et de Rosario Murillo ?

La gauche a de multiples raisons supplémentaires de dénoncer le régime d’Ortega au Nicaragua et la politique qu’il mène. Pour comprendre cela, il est nécessaire de résumer ce qui s’est passé depuis 1979. Une authentique révolution en 1979 Le 19 juillet 1979, une authentique révolution populaire a triomphé au Nicaragua et a mis fin au régime de la dynastie dictatoriale des Somoza. Le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) a joué un rôle fondamental dans la victoire grâce à son rôle dans la lutte armée, à ses initiatives politiques et

Bilan et perspectives de la mobilisation étudiante contre la sélection

Eléments de réflexion, d’analyse et de compréhension du mouvement contre la sélection à l’université. Macron a imposé au forceps mais sans réel effort son projet concernant l’éducation en France. Dorénavant l’accès aux études supérieures n’est plus un droit, mais un privilège. Il faut apprécier la portée idéologique de cette réforme. Sa conception se trouve au cœur de la philosophie libérale voulant que l’individu soit tout, et les biens communs pas grand-chose. Après les parcours individualisés, l’orientation active et autres processus générateurs d’inégalités, voilà ouvert le marché de l’éducation. Ainsi, la

Une brute qui jaillit dans la lumière.

Les photographies d’Alexandre Benalla se multiplient. Cet homme de l’ombre âgé de 26 ans est devenu une vedette. On sait qu’il fut au service d’ordre du PS, qu’en juillet 2016, il fut nommé à la Délégation interministérielle aux Outre-mer, alors que, François Hollande est chef de l’État (et Manuel Valls Premier ministre), qu’il n’y fit pas grand chose, et après quatre mois, il a finalement rejoint l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron (cf France info). Pistonné, bon à rien, brutal et ayant un goût pour la traîtrise : digne de devenir un homme de

Non aux violences policières !

Le 21 juillet s’est tenue la marche pour les 2 ans de la mort d’Adama Traoré, décédé dans les mains des forces de l’ordre à la gendarmerie de Beaumont-sur-Oise. Le combat de la famille d’Adama, notamment d’Assa Traoré, ainsi que du collectif « Justice et Vérité » se poursuit inlassablement… alors que l’enquête n’avance guère. En effet, une quatrième expertise médicale sur les causes du décès est en cours. Alors que ses résultats devaient être rendus mi-juillet, ils ont été remis à fin septembre… En outre, deux ans après les faits, les

L’affaire « Benalla » est en réalité l’affaire « Macron-Collomb »

Depuis que le journal Le Monde a révélé que l’assistant sécurité au cabinet d’E.Macron, A.Benalla, se déguisait en CRS pour molester des manifestants pacifiques et des passants à partir d’une vidéo d’un camarade de la FI, chaque jour – sinon chaque heure- apporte une nouvelle information. Et nous n’avons probablement pas fini d’avoir de nouvelles révélations. Au regard de tous les éléments disponibles ayant trait à l’affaire proprement dite où au contexte général, l’affaire Benalla doit désormais être considérée comme l’affaire « Macron-Collomb » et est un révélateur d’une situation politique globale.

Retour sur une victoire….

Nous publions ici deux contributions, une de Pierre Khalfa, l’autre de Samuel Johsua, parues après la joie populaire provoquée par la victoire des “Bleus” à la Coupe du monde de football. Une joie obligée ? La victoire de l’équipe de France de foot a suscité une liesse populaire considérable.A gauche, de Jean-Luc Mélenchon à son critique, le politiste Philippe Marlière, c’est l’unanimité qui prédomine avec un enthousiasme sans le moindre regard critique. Est-il possible dans ces conditions d’essayer de garder la tête froide et de prendre du recul sans être

Déclaration urgente pour le Nicaragua

Par ce document, en tant qu’intellectuel·les, militant·e·s sociaux, universitaires, nous voulons exprimer notre ferme condamnation face à la grave situation de violence politique exercée par l’Etat ainsi que de la violation des droits humains en cours au Nicaragua. Ces violations sont de la responsabilité de l’actuel régime d’Ortega-Murillo [président et vice-présidente] et ont provoqué environ 300 morts au cours des trois derniers mois. L’indignation, la douleur, le sentiment de frustration historique sont d’autant plus forts car une telle aberration politique est le résultat de l’action de dirigeants et de gouvernements

Le service national universel ou la fabrique des start-up citizens

Qu’on se le dise : la jeunesse de France est perdue. Oublié, l’amour de la patrie. Oubliée, la valeur du travail. Nos jeunes pousses n’ont plus comme horizon que l’oisiveté, le communautarisme et pire encore, la révolte. La jeunesse se vautre dans les allocations, ne travaille que pour un salaire, fume du cannabis et dégrade les murs de nos villes avec des slogans anti police. Perdue, cette jeunesse ? Peut-être pas. Car les libéraux ont des grands projets pour elle. Par le Service national universel (SNU), elle lui rendra, coûte que coûte,

« Nous devons accéder à l’indépendance » – Entretien avec Gabriel Nadeau Dubois

Gabriel Nadeau Dubois (27 ans) est l’ex-leader du mouvement étudiant québécois durant le “printemps érable” de 2012. Il s’est engagé récemment en politique et a rejoint le parti Québec Solidaire, dont il est devenu co-porte-parole avec Manon Massé. Il a également été élu député au sein de l’Assemblée Nationale du Québec, lors d’une élection partielle. Québec Solidaire (QS) est un parti de gauche indépendantiste, qui agit à l’échelle de la province du Québec, qui fait partie du Canada. Cet entretien a été réalisé dans la perspective des élections provinciales du Québec qui auront