RSS

Elections au Pakistan : Ali Wazeer, un marxiste dans un parlement dominé par les féodaux et les capitalistes

Ali Wazeer, membre du comité central du groupe The Struggle, a remporté un siège au parlement national avec 23530 voix, alors que son plus proche rival de l’alliance religieuse MMA en a obtenu 7515, soit une avance de 16015 voix. Ali Wazeer est un des principaux dirigeants du Pashtun Tahafaz Movement. Au cours de cette année, des réunions de masse ont été organisées dans les grandes villes pour réclamer une compensation équitable aux victimes de la « guerre contre le terrorisme », et pour exiger la libération de toutes les personnes « disparus »

Un été sous le signe du « deux poids, deux mesures » raciste en France

La bagarre au terminal d’Orly entre les rappeurs Booba et Kaaris ainsi que leurs groupes respectifs a occupé une grande partie de l’attention médiatique. Il est évident que le spectacle qu’ont offert ces individus est affligeant – et assez ridicule – à de nombreux titres. Il n’y a pas de débat sur ce point. Mais comparées à d’autres affaires de ces derniers mois, autrement plus graves qu’une rixe publique dans un aéroport (et le vol d’une bouteille de parfum…), les conséquences judiciaires et le traitement médiatique de cette bagarre éclairent

Etat espagnol. Le régime, entre détente social-libérale et extrême droite

Après deux mois d’existence du nouveau gouvernement présidé par Pedro Sánchez, il est difficile de trouver des signes de changements allant au-delà d’un adieu à l’ère Rajoy [21 décembre 2011-1er juin 2018], sur un plan plus cosmétique que symbolique. En effet, nous savions déjà qu’en ce qui concerne le noyau dur de la politique d’Etat et de l’UE (Union européenne), dit autrement, l’économie politique, rien ne permettait d’espérer un changement de cap. La ministre de l’économie, Nadia Calviño, l’a clairement établi peu après avoir pris ses fonctions, lorsqu’elle a déclaré: «la confiance des marchés

Canicule : un avertissement très sérieux !

Il est difficile – pas impossible, mais ça se fera après coup – d’établir avec certitude que la canicule actuelle en Europe est due au changement climatique. Ce qui est certain par contre, absolument certain, c’est 1°) que cet évènement météorologique est cohérent avec les projections des climatologues qui étudient le “global warming”; 2°) que la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes comme celui-ci renforce évidemment l’idée que c’est bien le changement climatique “anthropique” qui nous fait transpirer, menace nos ressources en eau (entre autres choses)… et peut même tuer dramatiquement

Nicaragua : entretien avec la commandante sandiniste Mónica Baltodano

Afin de comprendre et d’expliquer, de manière rigoureuse, ce qui se passe au Nicaragua, La Tizza a envoyé une série de questions à plusieurs acteurs politiques de ce qui est devenue « la crise nicaraguayenne ». Mónica Baltodano est une femme avec sa propre voix au sein du camp révolutionnaire dans ce pays d’Amérique centrale : elle fut commandante guérillera durant l’étape insurrectionnelle de l’offensive finale, en 1978-1979, contre la dictature somoziste. Elle est titulaire de l’ordre Carlos Fonseca, distinction suprême octroyée par le FSLN aux personnalités qui se sont distinguées dans la

Nicaragua : d’où vient le régime de Daniel Ortega et de Rosario Murillo ?

La gauche a de multiples raisons supplémentaires de dénoncer le régime d’Ortega au Nicaragua et la politique qu’il mène. Pour comprendre cela, il est nécessaire de résumer ce qui s’est passé depuis 1979. Une authentique révolution en 1979 Le 19 juillet 1979, une authentique révolution populaire a triomphé au Nicaragua et a mis fin au régime de la dynastie dictatoriale des Somoza. Le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) a joué un rôle fondamental dans la victoire grâce à son rôle dans la lutte armée, à ses initiatives politiques et

Bilan et perspectives de la mobilisation étudiante contre la sélection

Eléments de réflexion, d’analyse et de compréhension du mouvement contre la sélection à l’université. Macron a imposé au forceps mais sans réel effort son projet concernant l’éducation en France. Dorénavant l’accès aux études supérieures n’est plus un droit, mais un privilège. Il faut apprécier la portée idéologique de cette réforme. Sa conception se trouve au cœur de la philosophie libérale voulant que l’individu soit tout, et les biens communs pas grand-chose. Après les parcours individualisés, l’orientation active et autres processus générateurs d’inégalités, voilà ouvert le marché de l’éducation. Ainsi, la

Une brute qui jaillit dans la lumière.

Les photographies d’Alexandre Benalla se multiplient. Cet homme de l’ombre âgé de 26 ans est devenu une vedette. On sait qu’il fut au service d’ordre du PS, qu’en juillet 2016, il fut nommé à la Délégation interministérielle aux Outre-mer, alors que, François Hollande est chef de l’État (et Manuel Valls Premier ministre), qu’il n’y fit pas grand chose, et après quatre mois, il a finalement rejoint l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron (cf France info). Pistonné, bon à rien, brutal et ayant un goût pour la traîtrise : digne de devenir un homme de

Non aux violences policières !

Le 21 juillet s’est tenue la marche pour les 2 ans de la mort d’Adama Traoré, décédé dans les mains des forces de l’ordre à la gendarmerie de Beaumont-sur-Oise. Le combat de la famille d’Adama, notamment d’Assa Traoré, ainsi que du collectif « Justice et Vérité » se poursuit inlassablement… alors que l’enquête n’avance guère. En effet, une quatrième expertise médicale sur les causes du décès est en cours. Alors que ses résultats devaient être rendus mi-juillet, ils ont été remis à fin septembre… En outre, deux ans après les faits, les

L’affaire « Benalla » est en réalité l’affaire « Macron-Collomb »

Depuis que le journal Le Monde a révélé que l’assistant sécurité au cabinet d’E.Macron, A.Benalla, se déguisait en CRS pour molester des manifestants pacifiques et des passants à partir d’une vidéo d’un camarade de la FI, chaque jour – sinon chaque heure- apporte une nouvelle information. Et nous n’avons probablement pas fini d’avoir de nouvelles révélations. Au regard de tous les éléments disponibles ayant trait à l’affaire proprement dite où au contexte général, l’affaire Benalla doit désormais être considérée comme l’affaire « Macron-Collomb » et est un révélateur d’une situation politique globale.