RSS

La crise du gouvernement et ce qui nous attend : Potere al Popolo sera là !

Tout le monde peut voir ce qui se passe ces jours-ci. Nous sommes au milieu d’un cirque d’intérêts de forces politiques qui n’ont rien à voir avec les intérêts du pays réel. D’autre part, la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles, en un an et demi de gouvernement, ont très peu fait pour répondre aux besoins des couches populaires : aucune trace de mesures sérieuses et efficaces pour redistribuer la richesse, redémarrer et développer le tissu productif du pays tout en protégeant les millions d’emplois pulvérisés par la crise, aucune

« L’équilibre avec la nature n’a jamais existé, …»

Tribune. Dans un point de vue paru dans Le Monde, l’éthologue Pierre Jouventin et l’économiste Serge Latouche reviennent sur la crise écologique et ses conséquences dans les rapports entre les êtres humains et la nature (« L’homme peut-il se reconvertir de prédateur en jardinier ? », Le Monde du 30 juillet 2019). Nous partageons avec eux le constat de l’urgence de la situation illustrée entre autres par le fait que le « jour du dépassement », c’est-à-dire le jour où toutes les ressources renouvelables de la planète pour 2019 ont été épuisées, arrive chaque année de

La catastrophe indienne

Les élections d’avril-mai 2019 en Inde ont mené à une victoire sans appel du partinationaliste hindou, le Bharatiya Janata Party (BJP), au pouvoir depuis 2014. Dans ce texte publié au lendemain des résultats, Achin Vanaik analyse les raisons de ce succès, les tendances prévisibles de la politique de Modi lors de ce second mandat et les différentes stratégies possibles pour mettre fin à l’hégémonie de l’Hindutva[1]. Achin Vanaik est un écrivain et un militant. Ancien professeur de l’Université de Delhi, il est aujourd’hui membre du Transnational Institute d’Amsterdam. Il a notamment publié The

Sanders et DSA : la gauche de combat déploie ses forces aux Etats-Unis

Il existe des périodes plus denses politiquement que d’autres. Les Etats-Unis sont en train de connaître ce type de période dense, ce qui a forcément un impact global. En effet, revenons seulement 4 ans en arrière à l’été 2015 pour observer le paysage politique institutionnel aux Etats-Unis. L’élection présidentielle se présentait comme une marche triomphale pour la secrétaire d’Etat, Hilary Clinton, qui allait affronter quelques faire-valoir lors des primaires démocrates avant de passer aux choses sérieuses. Parmi ces faire-valoir, le sénateur « socialiste démocrate » Bernie Sanders dont la campagne démarrait dans

Appel à mobilisation pour défendre nos Alternatives face au G7

La France est le pays hôte du prochain G7 qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août 2019. Pendant des décennies, le G7 a joué un rôle de directoire économique et financier aux côtés du FMI, de l’OMC et de la Banque Mondiale. Aujourd’hui, il est l’espace où sept des plus grandes puissances économiques mondiales[1] et la Commission Européenne se réunissent pour perpétuer un système qui a conduit à une croissance des inégalités et une mise à sac de notre planète, tout en laissant faire la toute-puissance et l’influence

De l’économie du socialisme à la planification écologique

La réflexion sur un calcul économique permettant de prendre en compte les contraintes environnementales pourrait avantageusement se nourrir de débats déjà anciens sur l’économie du socialisme. Le livre d’Eugène Préobrajensky, La nouvelle économique, va faire l’objet d’une nouvelle édition. C’est la rédaction d’une nouvelle introduction à cet ouvrage qui a fait apparaître une continuité possible entre les théories anciennes du socialisme et l’élaboration d’un écosocialisme. Dans son livre, publié en 1926, Préobrajensky cherche à poser en termes théoriques les principes de fonctionnement d’une économie socialiste. Il avance cette belle formule :

Réforme Delevoye : un projet régressif

Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a rendu public en juillet son rapport « Pour un système universel de retraite » qui est basé comme prévu sur un système par points. On peut lui reconnaître un redoutable savoir-faire en matière de communication : il réussirait (presque) à faire passer ce projet de retraite qui génèrera des économies sur le dos des salarié·es et des retraité·es pour un système renforçant l’équité, protégeant mieux les plus fragiles et réduisant les inégalités. Après avoir rappelé la situation actuelle, ce texte se propose

Un Mondial historique

La Coupe du monde de football féminine s’est terminée le dimanche 7 juillet. Ce mondial aura été marqué par la visibilité de sportives lesbiennes ou bi, leurs prises de positions politiques et une audience croissante. Si ce constant est encourageant, les inégalités demeurent importantes, notamment dans le pays des gagnantes états-uniennes. Une visibilité croissante… Lors de cette édition, le site Outsport a dénombré 40 professionnelles ouvertement lesbiennes ou bi sur 24 équipes: c’est deux fois plus que lors du mondial de 2015. La finale qui opposait les USA aux Pays-Bas

Allemagne : à propos du résultat des élections européennes et des tâches immédiates de Die Linke

1. Après le congrès de Die Linke consacré à la question européenne qui s’est tenu à Bonn en février 2019, la Gauche anticapitaliste (AKL) avait analysé ainsi les décisions prises : « Pour l’opinion publique, Die Linke est assez nettement identifié comme un parti opposé à l’Union européenne. Et au regard de ce qu’est la réalité de l’Union, de sa posture guerrière face à la Russie et de ses autres programmes d’armement, face à Frontex et au traitement terrible auquel sont soumis les réfugié·es, au vu des diktats qui ont imposé