RSS

Lettre ouverte à Madame Carole Delga, présidente du Conseil régional Occitanie

Madame la Présidente du Conseil régional Occitanie, Nous vous adressons ce courrier de façon publique car la situation subie par les élus de la France Insoumise au Conseil régional Occitanie depuis plusieurs mois est inacceptable. Nous pensions qu’une solution permettant à ces élus de préserver leurs droits démocratiques allait être trouvée. Il n’en est rien. Votre responsabilité est donc engagée. La France Insoumise mobilise son soutien entier à Liem Hoang Ngoc, Myriam Martin, Guilhem Serieys et Jean-Christophe Sellin qui sont aujourd’hui mis au ban de l’institution que vous présidez. Ils Lire la suite…

La Colombie à la croisée des chemins

La Colombie vit actuellement une période cruciale de son histoire. Les élections présidentielles ont enclenché des dynamiques politiques qui ont placé le pays à la croisée des chemins. Par Sergio Coronado, ex-député de la 2ème circonscription des Français de l’Étranger, et Christian Rodriguez, responsable des relations internationales Amérique Latine de la France Insoumise. Les Colombiens étaient appelés aux urnes ce dimanche 27 mai pour le premier tour de l’élection présidentielle. Iván Duque est arrivé en tête avec 39,1% (7 569 693 voix), candidat de l’extrême-droite soutenu par le parti Centro Democrático (Centre Lire la suite…

Syndicalisme et politique : une histoire très chargée !

Périodiquement, et même de plus en plus souvent, le débat revient sur les rapports entre actions syndicales et partis politiques. La journée « marée populaire » du 26 mai 2018, préparée par un collectif avec les syndicats, les associations, les partis politiques, a fait rebondir ces questionnements. Posons le débat, notamment dans sa dimension historique. Beaucoup notamment se sont posés la question : la CGT changerait-elle son orientation à ce sujet ? Le journaliste Michel Noblecourt n’a pas hésité à écrire que la CGT avait cette fois « franchi le Lire la suite…

Retraite, le basculement ?

Depuis des décennies, les réformes, ou plutôt les contre-réformes, des retraites s’enchainent, la première datant de 1993 avec Edouard Balladur à la manœuvre. L’objectif réel, non affiché évidemment, est de faire baisser le niveau des pensions. Face à l’augmentation du nombre de retraités et au déficit prévu des caisses de retraites, et alors que l’emploi et l’activité économique étaient en berne, il s’agissait ainsi d’éviter toute augmentation de cotisations sociales qui aurait pu remettre en cause le partage de la richesse produite entre salaires et profits. Pour cela, les gouvernements Lire la suite…

Samedi 16 juin à Bar Le Duc, mobilisation contre la poubelle nucléaire !

A 15 jours de la manifestation européenne prévue le 16 juin à Bar le Duc, pour empêcher le démarrage du projet d’enfouissement de déchets radioactifs Cigeo à Bure, nous avons fait le point avec Claude Kaiser1 sur l’organisation, l’ambiance et l’enjeu de cette manifestation déterminante. Quel est l’enjeu de la manifestation du 16 juin et l’ambiance sur le secteur ? L’autorisation de démarrer le projet d’enfouissement pourrait être donnée l’année prochaine avec le début de la construction des infrastructures nécessaires au stockage. D’où l’importance stratégique de cette manifestation. L’ambiance sur place Lire la suite…

Turquie : une élection comme un cambriolage durant un incendie

Le président turc Erdogan convoque le 24 juin prochain des élections générales anticipées, en ayant bien pris soin auparavant de réformer le système électoral et de laminer l’opposition politique, le tout sous l’état d’urgence militaire. Face à une dégradation de sa situation économique et aux difficultés géopolitiques de la région, cette ruée vers l’élection semble avant tout être un moyen de gagner du temps. La seule force d’opposition qui puisse présenter une alternative politique semble, dans ces conditions très difficiles, être incarnée par le HDP et son candidat Selahattin Demirtaş, Lire la suite…

Etat espagnol. Le chemin étroit du nouveau gouvernement et les défis d’Unidos Podemos

Le triomphe de la motion de défiance constructive présentée par Pedro Sánchez ce 1er juin et l’expulsion de M. Rajoy [«M punto Rajoy», allusion à la façon dont Podemos et d’autres nomment publiquement l’ancien président du gouvernement en raison de l’apparition de son nom dans des affaires de corruption] de la Moncloa [siège du président du gouvernement à Madrid] constituent sans aucun doute une bonne nouvelle et c’est ainsi qu’elle a été reçue par une large majorité de la société espagnole. Un nouveau scénario politique s’ouvre ainsi, plein d’inconnues et sans susciter de grandes Lire la suite…

Etat espagnol. Communiqué d’Anticapitalistas

Enfin, le Parti populaire (PP) a été délogé du gouvernement central [1]. Sa faiblesse parlementaire [137 députés sur 350, alors qu’entre 2011 et 2015 le PP disposait d’une majorité absolue] et la situation intenable générée par le jugement du cas de corruption «Gürtel» [rendu le 24 mai, deux jours après que le Parlement a adopté le budget 2018, suite à un processus fastidieux de six mois] ont mis un terme à un gouvernement qui s’est montré l’exécuteur fidèle de politiques autoritaires, liberticides et antisociales. Un gouvernement assiégé par la corruption, sans aucun Lire la suite…