RSS

Belgique. Une percée rouge vif qui rend espoir à gauche

Le PTB a effectué une percée remarquable lors des élections communales d’octobre. En Wallonie, la gauche authentique perce dans les villes et dans la ceinture rouge de Liège avec des scores de 15 % et plus. À Bruxelles, le PTB s’est solidement ancré dans 7 communes importantes. Et, en Flandre, une première percée s’est opérée dans les grandes et moyennes villes. « Chi va piano va sano e va lontano ». Qui va doucement va sûrement et va loin. C’est le proverbe italien que l’actrice flamande Mitta Van der Maat a cité

Un féminicide de plus

Razia a été assassinée hier mardi dans une rue de Besançon. Fuyant un mari violent, menaçant de la tuer, elle était en prise en charge par l’association Solidarité Femmes Besançon et bénéficiait d’une ordonnance de protection. Nous sommes révoltéEs par ce nouveau féminicide alors même que rien qu’au mois d’octobre dans le Doubs, on déplore une femme décédée sous les coups de son conjoint à Mandeure, une femme victime de coups à Pontarlier et une autre mutilée par son compagnon à Ornans, et que les responsabilités dans le meurtre d’Aurélia

On se mobilise pour une 18e députée insoumise ! 

Une élection partielle décisive se tiendra dans l’Essonne dans moins d’un mois (les 18 et 25 novembre). Après le départ de Manuel Valls pour Barcelone, les électeur·ice·s de la 1e circonscription de l’Essonne ont la possibilité d’envoyer à l’Assemblée nationale une 18e députée insoumise. Les candidat·e·s de La France insoumise dans cette circonscription qui regroupe Evry, Courcouronnes, Corbeil-Essonne, Bondoufle, Lisses et Villabé seront Farida Amrani et Ulysse Rabaté. Nous ne pouvons compter que sur notre mobilisation pour gagner cette élection ! Pour mobiliser au maximum les citoyen·ne·s, des grandes journées de porte-à-porte sont

Travail, emploi, syndicalisme et transition

La reconnaissance de la crise climatique, de son ampleur et de son accélération, et plus largement d’une crise écologique multidimensionnelle, est l’objet depuis plusieurs années d’un relatif consensus, dont l’accord de Paris en décembre 2015 a porté la marque. Si l’Amérique de Donald Trump n’est jamais à l’abri d’une remise au goût du jour du climato-négationnisme, la question politique majeure concerne désormais la nature des réponses à la crise écologique. Dès 1974, André Gorz alertait sur le fait que malgré sa résistance, le capitalisme finirait par intégrer la contrainte écologique,

Voies et moyens de la transition écologique

Cet article part du présupposé suivant : la conversion écologique implique une phase de transition, qu’il s’agit de définir et qui implique des propositions en matière de contenu et de stratégie. La nécessité de ce type de transition est liée au fait que la conversion écologique (encadré), partie intégrante du projet d’émancipation, nécessite un changement radical de système économique, donc de rapports sociaux. Dans ce cadre, une phase de transition est nécessaire pour rendre possible la conversion progressive de la société. Cette proposition repose sur l’hypothèse fondée sur l’histoire et l’actualité

Italie, affrontement en trompe l’œil ?

Le gouvernement italien ne mérite aucune considération particulière. Dominé par l’extrême droite, il est ouvertement xénophobe, fait la chasse aux migrant.es et entame des poursuites judiciaires contre ceux qui mettent en œuvre une politique d’accueil digne comme par exemple le maire de Riace, Domenico Lucano. Mais ce n’est pas cela qui pose problème aux institutions européennes, à la Commission et aux gouvernements de l’Union. D’ailleurs Emmanuel Macron n’a pas certes les mots de Matteo Salvini mais il en a l’essentiel de la pratique contre les migrants. Non, ce qui gêne

Nous avons marché pour la forêt, notre bien commun…

A l’appel de l’intersyndicale de l’Office National des Forêts (ONF) et d’ONG de protection de la nature et des écosystèmes, une initiative inédite s’est déroulée pendant 40 jours, avant de se rassembler le 25 octobre à St Bonnet Tronçais (forêt de Tronçais entre l’Allier et le Cher) où 1 5000 forestier-es et soutiens citoyens se sont réunis. Quatre marches parties de Strasbourg, Valence, Mulhouse et Perpignan ont vu des forestier-es et des citoyen-es se relayer pour converger le 24 octobre à Cérilly. Il y avait près de 300 personnes à