RSS

Le Conseil régional Occitanie s’oppose au projet de gazoduc STEP !

A l’initiative des élu.e.s de la France Insoumise, le Conseil régional a exprimé (par 79 voix pour et 49 abstentions) lors de l’Assemblée plénière du 22 juin 2018 son opposition au projet de gazoduc STEP qui doit passer par les Pyrénées-Orientales et l’Aude pour acheminer le gaz algérien dans le reste de l’Europe. Sa réalisation serait est une aberration politique et écologique. Le changement climatique à l’œuvre nécessite au contraire une modification radicale des modèles énergétiques, la sortie des énergies fossiles et des hydrocarbures en particulier. Les élu.e.s insoumis se félicitent donc d’avoir permis ce choix du Conseil régional et continueront à proposer la planification écologique et le respect de la règle verte pour ne pas prélever sur la nature plus que ce qu’elle ne peut régénérer.

Concernant l’adoption d’un Plan d’Intervention Régional pour l’Eau, les élu.e.s de la France Insoumise regrettent que leurs propositions d’engager la Région contre la privatisation des barrages hydro-électriques et d’inciter les collectivités au retour en régie publique n’aient pas été retenues.

Ils déplorent par ailleurs le refus de la majorité régionale de voter le vœu présenté par la France Insoumise pour l’avenir et les moyens du transport public ferroviaire. 

Ils condamnent enfin la décision de la majorité régionale d’appliquer le jour de carence alors qu’il était possible, comme l’a proposé la France Insoumise en séance, de ne pas répercuter cette décision du gouvernement Macron sur la paye des agents régionaux.

Relégués par des manœuvres politiciennes à une unique intervention d’une minute chacun.e, les élu.e.s de la France Insoumise ont quitté la salle d’Assemblée pour protester contre cette situation discriminatoire et illégale. Vous pouvez visionner leurs interventions à ce propos.

Vous pouvez également prendre connaissance du compte-rendu exhaustif de cette Assemblée plénière si vous voulez savoir qui vote quoi au Conseil régional Occitanie. 

Les élu.e.s de la France Insoumise au Conseil régional Occitanie.