RSS

Maintenant, le peuple !

Déclaration de Lisbonne pour une révolution citoyenne en Europe (12/04/18).

L’Europe n’a jamais été aussi riche qu’aujourd’hui. En même temps, elle n’a jamais été aussi inégalitaire. Dix ans après l’explosion d’une crise financière que nos peuples n’auraient jamais dû payer, nous voyons bien que ceux qui gouvernent l’Europe nous ont condamnés à une décennie perdue.

L’application dogmatique, irrationnelle et inefficace des politiques d’austérité n’a résolu aucun des problèmes structurels causés par cette crise. Tout au contraire, elle a valu beaucoup de souffrances inutiles à nos peuples. Au prétexte de la crise et de leurs programmes d’ajustement, les gouvernants ont tenté de démanteler les droits et les systèmes de bien-être social qu’on avait inscrits dans la loi au prix de dizaines d’années de luttes. Ils ont condamné des générations de jeunes à l’immigration, au chômage, à la précarité et à la pauvreté. Ils ont attaqué avec une cruauté toute particulière les plus vulnérables, ceux qui ont le plus besoin de la politique et de l’État. Ils ont essayé de nous accoutumer à l’idée que les élections ne sont qu’un choix entre le statu quo libéral et la menace de l’extrême-droite.

L’heure est venue de briser les chaînes des traités européens qui imposent l’austérité et promeuvent le dumping fiscal et social. L’heure est venue pour ceux qui croient en la démocratie de faire un pas en avant afin de briser cette spirale inacceptable. Nous devons mettre un système économique injuste inefficace et insoutenable au service de la vie de tous le contrôle démocratique des citoyens. Nous avons besoin d’institutions au service des libertés publiques et des droits sociaux, qui sont la base d’une démocratie. Nous avons besoin d’un mouvement populaire, souverain et démocratique, qui défende les meilleures conquêtes de nos anciens et aboutisse à un ordre social juste, viable et soutenable pour les générations futures.

C’est dans cet esprit d’insoumission à l’état de choses actuel, de révolte citoyenne, de confiance dans la capacité démocratique de nos peuples face au projet éteint des élites de Bruxelles, qu’aujourd’hui à Lisbonne, nous faisons un pas en avant. Nous appelons les peuples d’Europe à l’union pour construire un mouvement politique international, populaire et démocratique tel que nous puissions organiser la défense de nos droits et la souveraineté de nos peuples face à un ordre ancien injuste et qui nous conduire au désastre.

Ceux qui veulent défendre la démocratie économique, contre ceux qui la violent et les 1 % qui possèdent plus de richesse que tout le reste de la planète ; défendre la démocratie politique, contre ceux qui relèvent les drapeaux de la haine et de la xénophobie ; défendre la démocratie féministe, contre un système qui discrimine quotidiennement dans tous les domaines de la vie la moitié de la population ; défendre la démocratie écologique, contre un système économique insoutenable qui menace la continuation même de la vie sur la planète ; défendre la démocratie internationale et la paix, contre ceux qui veulent construire une fois de plus une Europe de la guerre ; ceux qui défendent les droits humains les principes fondamentaux d’une vie digne trouveront leur place dans ce mouvement.

Nous en avons assez d’attendre. Nous en avons assez de croire en ceux qui nous gouvernent depuis Berlin et Bruxelles. Nous travaillons ardemment à construire un nouveau projet d’organisation pour l’Europe. Une organisation démocratique, juste et équitable qui respecte la souveraineté des peuples. Une organisation qui réponde à nos aspirations et nos besoins. Une nouvelle organisation au service des gens.

Pablo Iglesias, Podemos Etat espagnol

Catarina Martins, Bloco de Esquerda Portugal

Jean Luc Mélenchon, France insoumise France

Prise de position de Potere al Popolo Italie

Potere al Popolo partage et soutient l’appel de Lisbonne pour une “révolution démocratique” en Europe, lancé par Jean-Luc Mélenchon de la France Insoumise, Pablo Iglesias de Podemos et Catarina Martens du Bloco de Esquerda.
C’est un appel très important proposé par trois des plus grandes forces populaires et d’alternative européennes, auquel nous ne pouvons nous soustraire. De fait, c’est notre but, comme le dit l’appel, que “les peuples d’Europe s’unissent autour de la tâche de construire un mouvement politique international, pour organiser la défense de nos droits et de la souveraineté de nos peuples face à un ordre ancien, injuste et en échec, qui nous mène directement au désastre.
Nous pensons qu’en Italie comme en Europe, il convient de rompre avec les politiques d’austérité néolibérales, qui ont enrichi quelques-uns et appauvri la majorité des peuples européens. Il convient de rompre avec les traités qui ont institutionnalisé le modèle néolibéral de dumping social et fiscal, de l’attaque contre les droits des travailleurs et qui a créé une Europe au seul service des banques et des multinationales.
Potere al Popolo est né pour restituer au peuple, à la majorité qui subit les effets de la crise,  la souveraineté démocratique. Nous partageons donc clairement de se révolter contre cet ordre européen injuste, qui produit les inégalités, la guerre, la destruction de l’environnement.
Nous devons rompre avec les traités militaires qui nous entraînent vers une folie belliciste que nous ne partageons pas. Il nous faut unir les peuples européens contre la guerre, le néo-libéralisme, les discriminations de genre et le racisme, pour un avenir de justice sociale, de paix et de liberté.
Nous devons donner un espoir aux générations futures. Pour cela, camarades de Podemos, France Insoumise, Bloco de Esquerda, Potere al Popolo est avec vous.
Le 15 avril 2018.