RSS

Renforcer la dynamique de la liste « Décidons Paris »

Déclaration commune Ensemble Insoumis Paris et de Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS) :

1) Ensemble Insoumis Paris et PEPS Paris se sont rencontrés et réaffirment leur plein engagement dans la campagne de Décidons Paris.

2) Pour nous c’est important de le réaffirmer aujourd’hui alors que les mouvements sociaux auxquels nous participons activement, notamment les grèves et les manifestations pour protéger nos retraites ont démontré leur résilience et leur capacité à rebondir face à l’intransigeance de Macron et à la répression brutale de la police. Sans cesse renouvelé, le mouvement social trouve aujourd’hui un nouvel élan avec les mobilisations contre les réformes Blanquer qui voient lycéen-ne.s, instits et professeur.e.s descendre dans la rue contre les réformes libérales de ce gouvernement.

3) A Paris, face à la position équivoque et dangereuse de la majorité municipale qui préfère le plus souvent condamner le désordre des Gilets Jaunes ou des grévistes au lieu de les soutenir dans leur lutte contre la politique macroniste, nous assumons de vouloir faire entrer dans les institutions et à travers les élections municipales l’opposition à Macron et des propositions pour reprendre le contrôle de nos vies et de notre ville.

Ces élections municipales à Paris sont en réalité très ouvertes et imprévisibles : la chute du candidat macroniste Griveaux et l’intronisation de la fossoyeuse de l’hôpital public Buzyn, le maintien de la candidature Villani, la remontée apparente de Dati, l’usure d’Anne Hidalgo après vingt ans de PS à l’Hôtel de Ville et un bilan catastrophique pour les classes populaires, l’inconstance d’EELV illustrée par leur proposition de coalition climat qui regrouperait aussi bien des opposants que des soutiens de Macron, tout cela concourt à une grande incertitude.

Au contraire nos ambitions et notre stratégie sont claires. Il faut inverser la tendance à Paris, au plan social et écologique. C’est d’autant plus nécessaire que l’ancienne majorité municipale a échoué à combattre les effets des politiques nationales libérales, et a même finalement capitulé en adoptant pour Paris la même logique : travail du dimanche, accueil des migrants, grands projets inutiles (Tour triangle, Bercy Charenton, Gare du Nord) et les Jeux Olympiques, les marqueurs politiques d’Anne Hidalgo relève bien plus en effet d’une logique libérale que d’un idéal social et écologique.

4) Face au risque d’effondrement social et écologique à Paris même, EELV n’est pas en mesure de porter les idées et les politiques de rupture et de transformation nécessaires. Notre écologie n’est pas réservée au centre de Paris et aux classes moyennes supérieures. Elle ne rime pas avec Villani, elle dénonce l’imposture des Jeux Olympique “sobres et écologiques”, elle refuse que les services publics municipaux soient délégués au privé et que notre espace public soit mis au service des intérêts marchands (omniprésence publicitaire, trottinettes en free-floating, multiplication des événements, du mécénat et du naming avec des multinationale). Nous proposons une écologie sociale et solidaire en rupture avec cette écologie servant les intérêts des privilégiés et du privé qui est aujourd’hui la norme à Paris.

5) Il nous faut incarner en positif cette écologie qui protège et qui émancipe le plus grand nombre face à la pollution, à la densification urbaine, à la malbouffe et aux problèmes de santé environnementale. Nous devons être celles et ceux qui se battent pour que Paris ne soit pas réservé aux ultra riches et pour qu’elle ne soit pas le terrain de jeux des spéculateurs et des bétonneurs et le terrain de chasse des pelleteuses qui menacent le moindre arbre, le moindre brin d’herbe, le moindre coin de pleine terre et le moindre animal sauvage.

Par notre démarche municipaliste, nous nous battons pour que le pouvoir soit exercé et partagé par les habitant.es. Nous voulons décider ensemble de l’avenir de notre ville et de nos vies. Il n’y a aucune raison pour que celles et ceux qui partagent nos préoccupations écolos ne nous entendent pas….qu’ils soient ouvriers, employés, chômeurs, précaires, fonctionnaires, professeurs, intermittents du spectacle…

6) A nous d’aller vers eux, qu’ils habitent les quartiers populaires ou non, qu’ils achètent leurs fruits et légumes dans un supermarché discount ou dans une AMAP, qu’ils habitent Porte de la Chapelle ou au bord du canal Saint-Martin. A nous de les convaincre que nous sommes prêts à converger avec toutes celles et tous ceux, qui à gauche ne voient pas d’alternative à Hidalgo ou EELV.

7) A nous de les convaincre que c’est Décidons Paris, le vote utile au 1er tour pour une politique sociale et écologique à Paris.! A nous de rassurer aussi : nous ne serons pas celles et ceux qui feront le jeu de Buzyn, Villani ou Dati au 2éme tour, étant entendu qu’il ne saurait être question de soutenir un candidat macroniste même dans le cas où il s’allie avec EELV ou avec Hidalgo et ses alliés.

8) Nous ne réussirons que si Décidons Paris se pense et se construit comme la traduction politique large et pluraliste des marches climat et des marches syndicales, des luttes antiracistes et des luttes féministes, des ZAD et des piquets de grèves, des luttes écolos contre la fin du monde et des luttes sociales contre la misère des fins du mois.

Signataires :

Pour Ensemble Insoumis Paris : Sanadja Akrouf, Michel Bideaux, Paul- Louis Couillard, Ingrid Hayes, Anne Leclerc, Jean Malifaud, Guillaume Floris, Pierre François Grond, Djamal Issahnane, Laurent Sorel, Juliette Soumaillé, Flavia Verri

Pour PEPS Paris : Francine Bavay, Marco Candore, Pepita Car, Patrick Farbiaz, Jean Lafont, Elise Lowy, Laurent St André, Françoise Kiefe, Merlin Gauthier, Gilles Martinet