RSS

Contre l’indépendantisme passif du Parti québécois…

Le Parti québécois a tenu son congrès de refondation les 9 et 10 novembre dernier. Mais rien n’a été refondé. Ce congrès s’est contenté d’adopter une vague déclaration de principe sur les valeurs du parti. C’est ainsi que la déclaration écarte les considérations stratégiques qui permettraient de tracer la voie de la réalisation de l’indépendance du Québec. Au contraire, à son dernier congrès, Québec solidaire a continué de préciser son orientation indépendantiste et la stratégie qu’il veut mettre de l’avant afin de ne laisser aucun doute sur sa détermination à

14ème congrès de Québec Solidaire : ne pas lâcher la proie pour l’ombre ?

Au sortir du 14ième congrès de QS, beaucoup seront sans doute repartis grandement satisfaits de l’exercice. Tout n’a-t-il pas été rondement mené et les 3 grands thèmes à l’ordre du jour (l’éco-fiscalité, la transition à l’indépendance et la question de l’armée) n’ont-ils pas été réglés avec de larges consensus à la clef ? Donnant même l’impression… d’un Québec solidaire en plein contrôle de lui-même, qui pourrait honnêtement rêver d’un onzième député lors de la partielle dans Jean Talon, et pourquoi pas marcher vers le pouvoir à la prochaine échéance électorale de