RSS

Mobilisation des jeunes pour le climat

Le Vendredi 15 février s’est déroulée la première journée de mobilisation de la jeunesse scolarisée pour le climat. A l’appel du mouvement « Fridays for Future » initié par la jeune suédoise Gréta Thunberg, des jeunes de nombreux pays réclament des États ,qu’ils s’engagent résolument pour le respect des Accord de Paris et une réduction annuelle de 4 % des émissions de gaz à effet de serre. En France, les organisations étudiantes et de jeunesse soutiennent le projet de « gréve scolaire mondiale » prévu le 15 Mars. Dans ce cadre, plusieurs centaines de

COP24 : pendant la catastrophe, la comédie continue…

La vingt-quatrième Conférence des Nations Unies sur le climat (COP24) vient de se terminer à Katowice, en Pologne. Au lieu de s’appuyer sur le récent rapport spécial du GIEC pour prendre les mesures ultra-urgentes qui s’imposent afin de maintenir le réchauffement au-dessous de 1,5°C par rapport au 18e siècle, la Conférence a péniblement réussi à fixer les règles que chaque Etat devra suivre pour comptabiliser ses émissions de gaz à effet de serre après 2020. Le GIEC est renvoyé à ses chères études, le « rehaussement des ambitions » est remis à

Justice sociale, justice climatique : c’est un changement de cap qu’il faut imposer

A l’initiative d’Attac et de la Fondation Copernic, syndicalistes, responsables associatifs et politiques, chercheur·es, universitaires ou artistes appellent à manifester pacifiquement dans la rue massivement le 8 décembre, journée de mobilisation internationale pour la justice climatique, en convergence avec la quatrième journée de mobilisation des gilets jaunes. Le mouvement des gilets jaunes met dans le débat public l’ensemble de la politique sociale du gouvernement. Plus largement ce sont les politiques néolibérales mises en œuvre par les gouvernements successifs depuis des décennies qui sont en cause. Fins de mois de plus en

Marchons le 8 décembre pour la solidarité climatique !

En décembre 2015, lors de la 21e Conférence mondiale sur le climat, nous célébrions la signature de l’accord de Paris, qui entendait limiter le réchauffement mondial à 2°C et si possible viser 1,5°C. Trois ans après, le compte n’y est pas. La France, pays hôte, ne tient pas ses propres engagements. Il en est de même de la très grande majorité des pays, dont certains se sont même retirés de l’accord. Par voie de conséquence, le climat se réchauffe bien au-delà des objectifs de la COP21. La démission de Nicolas Hulot

Changeons le système, pas le climat !

C’est sous ce mot d’ordre que des manifestations se sont déroulées dans près de 80 villes de France métropolitaine et d’outre mer ce samedi 13 octobre. Elles ont réuni autour de 115 OOO personnes selon les organisateurs dont 15 000 à Paris, 10 OOO à Lyon, 3 à 4000 à Rennes etc. C’est donc un incontestable succès prolongeant la première initiative, déjà réussie, du 8 septembre. Des mobilisations similaires étaient aussi prévues à Genève, Luxembourg, Namur, Montréal ou Montevideo. Dans la capitale française, un cortège jeune, dynamique et très féminin,

Climat : tout pour le demi-degré

Un demi-degré Celsius peut paraître insignifiant. En pratique, augmenter la température d’un demi-degré n’est pas de nature à nous faire enlever notre pull. Pour le climat, c’est une autre affaire. C’est ce que vient de confirmer le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) qui vient de publier son rapport spécial. Entre un réchauffement à 2°C (objectif principal de l’accord de Paris) et un réchauffement à 1,5°C, les conséquences sur les conditions de vie sont colossales. Le résultat de la synthèse des travaux quantitatifs et qualitatifs du Giec est,

Après le 8 septembre, ouvrir des perspectives pour les luttes climatiques

Historique ! La journée du 8 septembre dernier a marqué contre toutes attentes la rentrée des mobilisations, alors que peu de signes laissaient présager encore quelques jours auparavant une telle déferlante. Historique, parce que si depuis une grosse dizaine d’années, les mouvements sociaux, écologistes et altermondialistes tentaient de réussir une telle mobilisation pour le climat, jamais autant de personnes ne s’étaient réunies en France pour tirer la sonnette d’alarme et en appeler à des mesures politiques sur cette question. Le précédent lors de la COP21 à Paris à l’hiver 2015 aurait

Canicule : un avertissement très sérieux !

Il est difficile – pas impossible, mais ça se fera après coup – d’établir avec certitude que la canicule actuelle en Europe est due au changement climatique. Ce qui est certain par contre, absolument certain, c’est 1°) que cet évènement météorologique est cohérent avec les projections des climatologues qui étudient le “global warming”; 2°) que la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes comme celui-ci renforce évidemment l’idée que c’est bien le changement climatique “anthropique” qui nous fait transpirer, menace nos ressources en eau (entre autres choses)… et peut même tuer dramatiquement