RSS

Le syndrome de Humpty-Dumpty

Comme beaucoup, je tente d’analyser les raisons de notre échec aux élections européennes et je cherche des pistes pour continuer le combat. Dans toute défaite, il y a des causes qui ne dépendent pas de nous et d’autres si. Les premières sont les moins polémiques, mais c’est sur les secondes que nous avons le plus de prise.D’abord, il y a la faiblesse du mouvement social. Les manifestations répétées de Gilets jaunes ont beau porter un message politique fort, elles ne menacent pas le pouvoir économique. Pour ça, il faut des

Waterloo morne plaine

« Soudain, joyeux, il dit “Grouchy” (La France Insoumise) ! C’était Blücher (EELV)! L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme. » LFI a subi lors de ces élections une triple défaite : son propre score, le maintien au même niveau d’un PS qui devait disparaître et bien sûr la montée d’EELV. Il faudrait de longs développements pour montrer à quel point cette formation ne joue pas dans la société française le rôle qu’elle prétend, mais ce n’est pas le sujet du moment. Les questions essentielles portent sur l’échec de LFI et

Algérie. Réflexions sur le mouvement de protestation algérien.

A son 13e vendredi de mobilisation, le mouvement populaire que vit l’Algérie depuis le 22 février confirme sa sereine et paisible exigence d’un changement fondamental et radical du système de gouvernance politique. Cette exigence est accompagnée en filigrane de questionnements d’ordre théorique et méthodologique, jusque-là oubliés et refoulés dans et par l’univers politique et intellectuel algérien. Ce sont des questionnements qui vont des procédés juridiques aux mécanismes économiques, des logiques sociologiques aux dynamiques historiques, qui touchent le passé et l’avenir du pays. Ce sont là des questionnements qui n’ont pas une

Pour une approche raisonnée et prudente du « Lexit »

La contribution de Philippe Marlière intitulée « Lexit ou la dangereuse illusion d’une sortie progressiste de l’Union européenne » que l’on peut retrouver sur son blog sur le site Mediapart – https://blogs.mediapart.fr/philippe-marliere/blog/100519/lexit-ou-la-dangereuse-illusion-d-une-sortie-progressiste-de-l-union-europeenne – invite au débat. Les lignes qui suivent entendent y contribuer. Pour le dire de manière synthétique, sa contribution me semble peu convaincante dans la mesure où elle mêle un point de départ que je partage globalement – le caractère réactionnaire du Brexit – avec des considérations nettement plus discutables, à savoir : –  Un silence pesant sur la faillite (en pratique, pas en intention) des partisans

Quelle démocratie pour la France Insoumise ?

L’affaire Thomas Guénolé donne à nouveau l’occasion à nos adversaires politiques de taper sur la France Insoumise, accusée de mener un procès stalinien. Que n’auraient-ils pas dits si les instances de FI avaient, au contraire, ignoré les accusations dont il fait l’objet ? D’après les informations dont je dispose (en gros, celles qui sont publiques), il me semble que ces instances ont fait ce qu’elles avaient à faire et la réaction indignée de Thomas Guénolé ressemble à celle d’un courtisan éconduit, soudain prompt à fustiger un système qui jusque là lui

CGT : un congrès lourd d’enjeux

De congrès en congrès, les enjeux deviennent de plus en plus décisifs pour la CGT. Au congrès de Marseille d’avril 2016, en pleine mobilisation sur la loi Travail, il s’agissait à la fois d’agir en phase avec le mouvement, mais aussi de solder une crise de direction (crise Le Paon), en réalité plus profonde sur le mode d’organisation CGT et la stratégie. A Dijon, au 52ème congrès du 13 au 17 mai 2019, tout ce qui n’a pas été résolu précédemment sera mis sur la table, au risque d’un embouteillage.

François, Juan… et les autres

J’veux du soleil de Gilles Perret et François Ruffin François Ruffin a réalisé avec Gilles Perret le film « J’veux du soleil ». Ils vont à la rencontre des occupants de rond-points puis vont dans les demeures de certains des personnes rencontrées. La détresse sociale qui habituellement est une honte solitaire se raconte à la première personne du singulier et face caméra. Chaque interview est un exemple de ce gaspillage d’humanité que produit cette société capitaliste. Voici quelques extraits du récit, tout en sensibilité, qu’en fait le journaliste Antoine Perraud dans Mediapart : « Du

Fédération du peuple : chiche !

J’ai lu ce matin avec attention la longue interview donnée par Jean-Luc Mélenchon au quotidien Libération. En exergue, une proposition nouvelle du leader a sonné comme un bougé stratégique : JLM met en débat la création d’une Fédération populaire que la France Insoumise pourrait proposer au lendemain des élections européennes. Il s’adresse au peuple et aux autres forces de gauche, si l’on suit le fil des questions de Laurent Joffrin et des réponses de Jean-Luc Mélenchon. Tout le monde perçoit bien le problème : une gauche autour de 30 %

Agir contre l’antisémitisme et tous les racismes

Ces dernières semaines, les faits nous reparlent de l’antisémitisme : une hausse de 74% des actes  contre les Juifs en 2018 ; des croix gammées sur le portrait de Simone Veil ; des insultes évidemment antisémites à l’encontre d’Alain Finkielkraut ; deux cimetières juifs profanés… Il n’est plus possible de nier la réalité du retour de la haine antijuive. Elle se combine à l’existence d’un racisme structurel qui touche les Roms, ainsi que les populations issues de l’immigration postcoloniale qui subissent de multiples discriminations. De plus, le refus de l’accueil des migrant.es participe de ce climat