RSS

Élections régionales : La France insoumise désigne ses chef·fes de file

Le Comité électoral de La France insoumise s’est réuni le dimanche 29 novembre 2020 pour commencer à désigner ses chef·fes de file pour les élections régionales, suite aux propositions faites par les équipes régionales de campagne. Pour nos régions, l’urgence appelle à un bouclier social et sanitaire ; à la bifurcation écologique pour sauver notre écosystème et créer de nouveaux emplois ; et à la démocratisation de nos collectivités territoriales pour en faire de véritables outils de l’émancipation populaire. Nos chef·fes de file porteront au plus haut ce programme et favoriseront la poursuite des discussions avec

Politique Agricole Commune : l’Union européenne n’est pas à la hauteur

En session plénière à distance, le Parlement européen vient d’adopter la nouvelle Politique Agricole Commune, basée sur une proposition de la Commission européenne datant de 2019. Le texte final, porté par un bloc des groupes PPE (Les Républicains) et Renew (En Marche) n’est pas à la hauteur de l’urgence écologique et sociale. En refusant de conditionner les aides versées aux agriculteurs en fonction de la main d’œuvre embauchée, mais en continuant de les lier à la superficie des exploitations, il favorise le modèle agro-industriel des fermes-usines géantes, en partie responsable de la

Muriel Ressiguier rejoint Ensemble!

Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire, se félicite de l’adhésion de Muriel Ressiguier, députée France Insoumise de la deuxième circonscription de l’Hérault. Cette adhésion n’est pas solitaire puisque d’autres militantes et militants de La France Insoumise de Montpellier nous rejoignent dans cette même logique de continuer les combats communs. Ces adhésions sont en effet notamment le résultat de combats communs menés à l’Assemblée nationale comme dans la circonscription de Montpellier et plus largement sur l’Hérault, dans les luttes et les élections. Présidente de la commission

Indignation de la délégation France insoumise après le Conseil Européen

Initialement prévu sur deux jours, le Conseil Européen aura finalement duré quatre jours et quatre nuits de négociations. Il a donné le triste spectacle d’une Union européenne dominée par l’esprit de compétition, la concurrence et l’égoïsme étroit d’une poignée d’Etats membres. Son résultat est une très mauvaise nouvelle pour les peuples européens. Les subventions atteignent péniblement 390 milliards d’euros, en deçà de la proposition de 500 milliards d’Emmanuel Macron et Anglea Merkel et bien loin des 2000 milliards réclamés par le Parlement européen et par le commissaire français Thierry Breton

Contribution aux débats de l’Assemblée représentative de la France Insoumise (juin 2020)

La crise du Covid-19 a été un révélateur des impasses du capitalisme libéral. En France, nous avons assisté à la faillite du gouvernement Macron à prendre les mesures sociales, sanitaires et économiques qui s’imposaient, bloqués par leur idéologie néolibérale et préférant se contenter de discours creux plutôt que d’actes concrets. Une deuxième phase de la crise arrive, celle d’une accentuation de la crise économique avec à la clé des plans de licenciements massifs, sans évoquer les risques potentiels de rebonds de l’épidémie. Pour masquer son incapacité à répondre à la

Second tour  : la France insoumise dans 200 communes

Alors que la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 n’est pas encore terminée, une importante crise sociale traverse notre pays, rendant incertain l’avenir de milliers de nos concitoyen·nes. Malgré ce contexte incompatible avec la tenue d’une campagne électorale apaisée, la date du second tour des élections municipales a été fixée au 28 juin prochain. Nous en prenons acte. Les électrices et électeurs seront donc appelé·es à décider de l’avenir de leur commune pour les 6 années à venir et les enjeux de la période que nous vivons nous obligent et nous imposent de porter,

Coronavirus : des masques gratuits pour toutes et tous !

La pandémie de Covid-19 a nécessité la mise en œuvre de mesures de confinement sans précédent en France. À l’heure où Emmanuel Macron a lancé un déconfinement hasardeux, il est indispensable de garantir l’accessibilité des protections sanitaires indispensables pour endiguer l’épidémie. En effet, avec la reprise progressive des activités, les contacts entre les personnes se multiplient. Pour éviter l’apparition d’une deuxième vague de l’épidémie, il faut impérativement limiter les nouvelles contaminations. Il est indispensable de généraliser le port du masque dans la population et le rendre obligatoire dans les lieux publics. Pour ce faire,