RSS

Contribution aux débats de l’Assemblée représentative de la France Insoumise (juin 2020)

La crise du Covid-19 a été un révélateur des impasses du capitalisme libéral. En France, nous avons assisté à la faillite du gouvernement Macron à prendre les mesures sociales, sanitaires et économiques qui s’imposaient, bloqués par leur idéologie néolibérale et préférant se contenter de discours creux plutôt que d’actes concrets. Une deuxième phase de la crise arrive, celle d’une accentuation de la crise économique avec à la clé des plans de licenciements massifs, sans évoquer les risques potentiels de rebonds de l’épidémie. Pour masquer son incapacité à répondre à la

Second tour  : la France insoumise dans 200 communes

Alors que la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 n’est pas encore terminée, une importante crise sociale traverse notre pays, rendant incertain l’avenir de milliers de nos concitoyen·nes. Malgré ce contexte incompatible avec la tenue d’une campagne électorale apaisée, la date du second tour des élections municipales a été fixée au 28 juin prochain. Nous en prenons acte. Les électrices et électeurs seront donc appelé·es à décider de l’avenir de leur commune pour les 6 années à venir et les enjeux de la période que nous vivons nous obligent et nous imposent de porter,

Coronavirus : des masques gratuits pour toutes et tous !

La pandémie de Covid-19 a nécessité la mise en œuvre de mesures de confinement sans précédent en France. À l’heure où Emmanuel Macron a lancé un déconfinement hasardeux, il est indispensable de garantir l’accessibilité des protections sanitaires indispensables pour endiguer l’épidémie. En effet, avec la reprise progressive des activités, les contacts entre les personnes se multiplient. Pour éviter l’apparition d’une deuxième vague de l’épidémie, il faut impérativement limiter les nouvelles contaminations. Il est indispensable de généraliser le port du masque dans la population et le rendre obligatoire dans les lieux publics. Pour ce faire,

Coronavirus : les 11 mesures d’urgence proposées par la France insoumise

L’épreuve sanitaire traversée par la France avec le Covid-19 place notre peuple dans une situation inédite. La violence de la situation change le cours de l’histoire. Les règles de fonctionnement de la société telle que nous la subissons nous ont exposés au risque et nous condamnent au désastre humanitaire si nous n’en changeons aussitôt que possible. Il faut agir sur d’autres bases sans attendre « le monde d’après » que nous promettent une nouvelle fois les responsables du désastre du « monde de maintenant ». Dès à présent, l’intérêt général humain doit prévaloir sur tous les

Manifestation de policiers devant le siège de la FI

Alliance a appelé aujourd’hui à manifester devant le siège de la France Insoumise, pour montrer son désaccord avec les positions du groupe parlementaire FI à propos des questions de sécurité et des violences policières. Il s’agit là d’une tentative d’intimidation et de pression contre un mouvement politique jamais vue ces dernières années. Le Ministre de l’Intérieur n’aurait pas dû le permettre. Nous condamnons cette manifestation, qui est une provocation de l’extrême droite policière. En s’attaquant à la France Insoumise, c’est à toute la gauche, à tous les démocrates qu’Alliance s’attaque.

Et maintenant ? La nécessité d’une fédération populaire.

La situation politique internationale (Brésil, EU, Europe…) et nationale, avec le poids du RN, montre un très fort rejet du néolibéralisme, mais qui se concrétise par une montée de l’extrême droite et des nationalismes. On peut mesurer cet effet ces dernières semaines au sein du mouvement des GJ, dans lequel les revendications ont été globalement posées sur le terrain social (ISF, hausse des pensions, développement et appropriation des services publics…), démocratique (RIC…) et écologique (transports en commun, fret, localisation de l’économie…), mais où aujourd’hui la montée très forte de la

Débattre pour construire ensemble, à propos d’un texte d’Éric Coquerel

Dans un long article posté sur sa page Facebook, De quelques enseignements en cours d’été et de l’écosocialisme en particulier1, Éric Coquerel revient sur l’échec de LFI aux européennes et donne quelques pistes pour rebondir. Ce texte, hélas peu diffusé, est bien argumenté et évite les invectives. Il permet donc d’avoir une discussion sérieuse. Les raisons de l’échec de LFI Éric évacue à juste titre des raisons liées à la campagne elle-même. On peut certes toujours critiquer tel ou tel aspect d’une campagne électorale, mais, sauf erreur politique majeure, un

AMFiS d’été 2019 à Toulouse

Les AMFiS 2019 se tiendront du 22 au 25 août 2019 à Toulouse au Centre de Congres Pierre Baudis. Grande première, c’est donc la ville rose qui accueillera cette 3ème édition après deux années passées à Marseille. Un changement de lieu qui fait écho à la volonté de La France insoumise de faire tourner la responsabilité de l’organisation de cet événement dans les différentes villes d’implantation du mouvement. Le choix s’étant porté sur Toulouse où de nombreuses initiatives structurantes ont été réalisées depuis la création de notre mouvement. À cette occasion,

Construisons l’avenir en commun

Un chapitre se clôt. Un autre s’ouvre. Deux ans après l’élection présidentielle de 2017 un chapitre se clôt.  Des cartes s’en trouvent rebattues. Aujourd’hui, une partie des courants qui s’étaient retrouvés dans la dynamique  gagnante et s’étaient impliqués plus ou moins tardivement dans la construction de la France Insoumise doutent, marquent leur distance voire préconisent implicitement de faire autre chose et ailleurs. Qui des “cercles constituants», qui  un “big bang” de la gauche sociale et écologiste tandis que d’autres appellent chacune et chacun dans leur couloir au sursaut ou à converger