RSS

Les 18 et 25 novembre avec Farida Amrani et Ulysse Rabaté !

Le 18 novembre 2018 aura lieu le premier tour de l’élection législative partielle de la 1° circonscription de l’Essonne. En effet, député sortant et élu de justesse face à Farida Amrani, Manuel Valls, qui s’était présenté avec pour slogan « Toujours avec vous », a depuis choisi d’abandonner ses électeurs/trices pour essayer de relancer sa carrière à Barcelone. Pour lui succéder, Francis Chaouat, le Maire d’Évry, a pris la tête d’une coalition rassemblant LREM et les principaux maires de droite de la circonscription. Il porte donc fidèlement le programme de régression écologique

On se mobilise pour une 18e députée insoumise ! 

Une élection partielle décisive se tiendra dans l’Essonne dans moins d’un mois (les 18 et 25 novembre). Après le départ de Manuel Valls pour Barcelone, les électeur·ice·s de la 1e circonscription de l’Essonne ont la possibilité d’envoyer à l’Assemblée nationale une 18e députée insoumise. Les candidat·e·s de La France insoumise dans cette circonscription qui regroupe Evry, Courcouronnes, Corbeil-Essonne, Bondoufle, Lisses et Villabé seront Farida Amrani et Ulysse Rabaté. Nous ne pouvons compter que sur notre mobilisation pour gagner cette élection ! Pour mobiliser au maximum les citoyen·ne·s, des grandes journées de porte-à-porte sont

Contre Macron et Salvini, une Europe des personnes. Notre point de vue sur les migrations.

Le 17 octobre, à l’occasion du Conseil Européen, les signataires de Maintenant le Peuple ont publié une déclaration commune, notamment sur les questions de migrations. Cette semaine, le Conseil Européen se tiendra à Bruxelles. Il s’agira du premier depuis que le gouvernement autrichien, dirigé par Sebastian Kurz, en assume la Présidence. L’axe de la politique européenne est en train de se déplacer vers l’extrême-droite, avec la formation du gouvernement italien de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles et le tournant autoritaire de pays comme la Hongrie et la Pologne,

Ruffin parraine la Carmagnole : Montpellier, 17 octobre 2018

Lieu Politique non lié à un parti, la Carmagnole est née début 2018 sous l’impulsion de militant-e-s politiques (FI, PG, E!, PC), et de militant-e-s associatifs. L’émergence de ce projet n’est pas arrivé par hasard ici et maintenant, une raison en est notamment l’absence à Montpellier d’espace pour débattre, échanger sur les questions du mouvement social et politique. Difficile du fait du blocage du Maire, pour les collectifs, pour les syndicats, pour les associations de trouver une salle pour se réunir et encore plus pour prendre des initiatives politiques. La

Coup de force policier, judiciaire et politique contre Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise

Ce mardi 16 octobre, aux aurores, le parquet de Paris, qui agit sous les ordres directs de la ministre de la justice a déclenché une opération d’ampleur contre Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise, le Parti de Gauche et tous les anciens assistants du président du groupe de la France insoumise. Cette attaque sur la base d’éléments fantaisistes. Il s’agit d’une part d’une dénonciation d’une élue d’extrême-droite, Sophie Montel, qui avouait elle-même qu’elle n’était pas sérieuse. Elle parlait en effet d’un  » pied de nez « . Concernant les comptes de campagne

Déclaration : le sens de notre engagement collectif dans la France Insoumise

Au nom de notre collectif, composé de militant·es d’Ensemble qui sont membres de la FI, nos camarades Clémentine Autain, Caroline Fiat et Myriam Martin ont déposé un texte dans le cadre de la préparation de la Convention nationale de la France insoumise Réuni·es en coordination nationale, militant·es de Ensemble et membres de la FI, nous voudrions préciser certains aspects qui forgent notre engagement collectif et le sens de notre contribution à la construction de la FI. Le choix de la France Insoumise est le bon. Notre décision est mûrement et

Contribuer à la construction de la France Insoumise

Texte collectif présenté par Clémentine Autain, Caroline Fiat, Myriam Martin. A l’issue de la consultation tenue dans « Ensemble! », les 14 et 15 octobre, déclaration en direction de la France Insoumise dans le cadre de la préparation de sa Convention. Venu-e-s de courants issus de l’extrême gauche, du PCF ou de l’écologie politique, de l’altermondialisme et du mouvement social, nous avons fait le choix de nous réunir au sein du mouvement Ensemble ! pour mieux agir dans le Front de gauche et, plus généralement, dans l’objectif de construire une nouvelle force politique

La France insoumise, pour construire une nouvelle force émancipatrice

Un profond mouvement populaire, social et politique, incarné par le vote pour Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise, s’est exprimé à l’occasion des élections présidentielles et législatives. Parvenue quasiment au niveau du bloc de droite et plus très loin du FN, la dynamique qui a alors émergé modifie durablement le paysage politique, en particulier à gauche, où les deux partis dominants du XXème siècle sont l’un et l’autre marginalisés et divisés. Des centaines de milliers d’hommes et de femmes se sont mis en mouvement, pour beaucoup pour un premier engagement.