RSS

Toujours à propos de Pétain…

Dans un de ses récents messages sur l’actualité, « L’itinérance en panne sèche. Le 17, vive le blocage ! », Jean-Luc Mélenchon aborde les propos de Macron sur Pétain lors de son itinérance pour le centenaire de 14-18. Dans son commentaire, l’argumentation à propos de Pétain contient une formule importante qui me parait ambigüe. Militant d’Ensemble, ayant soutenu la campagne de Jean-Luc Mélenchon et présent dans un groupe d’action France Insoumise depuis janvier 2017, je voudrais expliquer mon inquiétude. Jean-Luc Mélenchon critique à juste titre la honteuse déclaration de Macron sur Pétain

Pétain, un vrai salopard !

Macron espérait se relancer avec sa tournée du centenaire de 14-18. C’était assez bien vu, mais c’est raté. D’abord parce que la crise sociale s’est invitée, avec les revendications sur le pouvoir d’achat et le prix de l’essence, avec la mobilisation des ouvriers de Renault, criant à Macron : « Vous n’êtes pas le bienvenu ». Mais aussi parce que le président jupitérien s’est pris les pieds dans le tapis à propos de Pétain, à qui un hommage devait être rendu en même temps qu’aux autres maréchaux français. Hommage qu’a justifié Macron, avant de

Nous ne commémorerons pas la “victoire” de 1918

Nous ne commémorerons pas la “victoire” de 1918. Nous ne le ferons pas pour faire plaisir à Angela Merkel. Mais il n’est pas question d’exalter ce qui fut une hécatombe inouïe et qui inaugura un XXe siècle brutal, accouchant de tous les monstres, dont nous n’avons pas fini, hélas, de conjurer la mémoire. Quand la guerre s’achève, la question de ses causes ne se pose pas. Ce que l’on veut, ce sont des coupables. Malheur donc au vaincu ! Imposé par les vainqueurs et signé le 28 juin 1919, le traité