RSS

USA : DSA dit non à la guerre contre l’Iran

Le 2 janvier 2020, l’armée américaine a assassiné, sur le sol irakien, le général iranien Qassim Suleimani. Une telle décision est un acte de guerre et aggrave une situation militaire déjà tendue en Irak et en Iran. En plus de mettre en danger de manière téméraire des millions de vies à travers le Moyen-Orient, l’action d’hier viole la loi sur les pouvoirs de guerre, la Constitution américaine et le droit international. Ces frappes surviennent à la suite d’une présence militaire accrue en Irak, qui fait partie de décennies d’intervention militaire

Arabie Saoudite/Iran : de la guerre froide à la guerre chaude ?

Entretien avec Gilbert Achcar. Les soulèvements arabes de l’année 2011 et le processus de déstabilisation régionale qu’ils ont enclenché, combinés à la perte d’hégémonie étatsunienne consécutive à la déroute politique et militaire en Irak, ont contribué à accroître les rivalités entre puissances régionales, Iran et Arabie saoudite en tête. En Syrie, au Yémen, en Irak, au Liban… les affrontements diplomatiques, politiques et/ou militaires entre Arabie saoudite et Iran se sont ainsi multipliés, même si leurs troupes ne s’affrontent pas directement et s’il n’y a pas officiellement de guerre en les