RSS

SARL Macron & Philippe : entreprise de démolition du salariat

Avec les mesures annoncées cet automne, ajoutées à celles déjà prises en 2017, le gouvernement Macron-Philippe, même affaibli, est engagé dans une entreprise de démolition systématique des conquêtes du salariat. Le chantier est impressionnant par son ampleur. La journée de lutte unitaire du 9 octobre inaugure une nouvelle riposte nécessaire, mais elle ne saurait suffire à contrecarrer cet affrontement contre tous les statuts du travail (cheminots, fonctionnaires, Code du travail, sécurité sociale), et les services publics. Essayons de faire une synthèse des enjeux. « Jeu à somme nulle » Le discours du Lire la suite…

Benalla, de Paris à Paris en passant par Poitiers

Le Premier Mai 2018, à Paris, c’est dans les suites de la mani­fes­ta­tion répri­mée jusque par des chasses aux mani­fes­tants dans les rues de Paris, qu’ Alexandre Benalla frappe un jeune homme inter­pellé préa­la­ble­ment par le vaca­taire de l’Ély­sée Vincent Crase, non sans avoir au préa­lable violenté sa compagne. Ainsi Benalla frappe un homme désarmé à terre que les CRS cogne­ront à leur tour. C’est un très proche de Macron qui avait obtenu la permis­sion d’al­ler casqué et armé accom­pa­gner les CRS ce jour de grande mani­fes­ta­tion. Il a pu agir comme Lire la suite…

Une brute qui jaillit dans la lumière.

Les photographies d’Alexandre Benalla se multiplient. Cet homme de l’ombre âgé de 26 ans est devenu une vedette. On sait qu’il fut au service d’ordre du PS, qu’en juillet 2016, il fut nommé à la Délégation interministérielle aux Outre-mer, alors que, François Hollande est chef de l’État (et Manuel Valls Premier ministre), qu’il n’y fit pas grand chose, et après quatre mois, il a finalement rejoint l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron (cf France info). Pistonné, bon à rien, brutal et ayant un goût pour la traîtrise : digne de devenir un homme de Lire la suite…

L’affaire « Benalla » est en réalité l’affaire « Macron-Collomb »

Depuis que le journal Le Monde a révélé que l’assistant sécurité au cabinet d’E.Macron, A.Benalla, se déguisait en CRS pour molester des manifestants pacifiques et des passants à partir d’une vidéo d’un camarade de la FI, chaque jour – sinon chaque heure- apporte une nouvelle information. Et nous n’avons probablement pas fini d’avoir de nouvelles révélations. Au regard de tous les éléments disponibles ayant trait à l’affaire proprement dite où au contexte général, l’affaire Benalla doit désormais être considérée comme l’affaire « Macron-Collomb » et est un révélateur d’une situation politique globale. Lire la suite…