RSS

Conseil régional Occitanie : heureusement qu’il y a la France Insoumise !

A la veille du mouvement des « gilets jaunes » du 17 novembre, les élus de la France Insoumise ont soumis au vote du Conseil régional Occitanie une déclaration « Hausse des carburants, pouvoir d’achat et écologie ». Celle-ci affirmait que les préoccupations qui s’expriment sur la question du pouvoir d’achat sont justes. Elle proposait au Conseil régional de se prononcer pour une baisse des taxes sur les carburants du quotidien et l’élargissement de la TICPE au kérosène des avions, aujourd’hui exempté. Enfin, il s’agissait de demander l’orientation de la totalité de la Lire la suite…

Le Conseil régional Occitanie s’oppose au projet de gazoduc STEP !

A l’initiative des élu.e.s de la France Insoumise, le Conseil régional a exprimé (par 79 voix pour et 49 abstentions) lors de l’Assemblée plénière du 22 juin 2018 son opposition au projet de gazoduc STEP qui doit passer par les Pyrénées-Orientales et l’Aude pour acheminer le gaz algérien dans le reste de l’Europe. Sa réalisation serait est une aberration politique et écologique. Le changement climatique à l’œuvre nécessite au contraire une modification radicale des modèles énergétiques, la sortie des énergies fossiles et des hydrocarbures en particulier. Les élu.e.s insoumis se félicitent donc Lire la suite…

Occitanie : communiqué de presse des élu-es FI

Nous n’avons pas de réponse de Carole Delga à propos de la lettre ouverte nationale de la France Insoumise concernant les entraves à la démocratie et au pluralisme politique au Conseil régional Occitanie. Lors de l’Assemblée du 22 juin 2018, la France Insoumise sera donc soumise à un régime d’exception et discriminatoire avec une minute de temps de parole pour chacun.e de ses 4 élu.e.s. Nous répondons également à la tribune commune de la droite et de Carole Carole Delga qui demande « un pacte girondin » entre l’Etat et les territoires. Pour nous, Lire la suite…

Lettre ouverte à Madame Carole Delga, présidente du Conseil régional Occitanie

Madame la Présidente du Conseil régional Occitanie, Nous vous adressons ce courrier de façon publique car la situation subie par les élus de la France Insoumise au Conseil régional Occitanie depuis plusieurs mois est inacceptable. Nous pensions qu’une solution permettant à ces élus de préserver leurs droits démocratiques allait être trouvée. Il n’en est rien. Votre responsabilité est donc engagée. La France Insoumise mobilise son soutien entier à Liem Hoang Ngoc, Myriam Martin, Guilhem Serieys et Jean-Christophe Sellin qui sont aujourd’hui mis au ban de l’institution que vous présidez. Ils Lire la suite…

Déclaration des élu-es FI au conseil régional Occitanie

Madame Delga, vous ne défendrez pas l’égalité des citoyens et des territoires en vous alliant avec nos adversaires Wauquiez, Pécresse, Muselier et consorts. Vous venez de signer un manifeste avec quatorze autres présidents de Région et de collectivités, majoritairement à droite. L’objectif commun de ce texte est « de tourner la page du jacobinisme » et de « s’appuyer sur les territoires pour transformer la France au lieu de laisser l’état tout décider ». Nous exprimons ici notre désaccord sur les principes et les objectifs de ce manifeste car beaucoup d’éléments avancés sont, au Lire la suite…

Le rectorat sanctionne l’engagement politique de Myriam Martin !

Myriam Martin, conseillère régionale Occitanie, présidente de la commission éducation, jeunesse à la région, membre de la France Insoumise, a été destinataire ce lundi 7 mai d’un courrier daté du 13 avril 2018 signé par le secrétaire général du rectorat, lui refusant son temps partiel pour l’année prochaine. Ce refus est incompréhensible et inacceptable. Cela fait deux ans que Myriam Martin est à mi-temps (professeur en LP) afin de pouvoir exercer son mandat d’élue. Dans ce courrier, sans aucune explication, le rectorat refuse le mi-temps et suggère de prendre une Lire la suite…

Les élu-es insoumis-es au Conseil régional d’Occitanie

Un préambule nécessaire C’est la première fois que je rédige un compte rendu en tant qu’élue « non inscrite », qualification que je récuse comme 3 autres de mes camarades. En effet Liem Hoang Ngoc, Jean Christophe Sellin, Guilhem Serieys et moi même avons été victimes d’une décision unilatérale des élus EELV et du PCF, de quitter notre groupe afin de nous laisser à 4 sans droits pour maintenir un groupe. Depuis nous sommes devenus, sans explications, sans courrier officiel, « non inscrits ». Nous savons que ce que nous reproche les anciens membres Lire la suite…