RSS

Second tour des municipales : Toulouse condamnée à la droite six ans de plus

La déception était plus que palpable dimanche 28 juin à Toulouse au QG de la liste Archipel. Antoine Maurice, tête de liste (membre d’EELV) était devancé de presque 4 points par le maire sortant, JL Moudenc (LR soutenu par LREM). Grande déception donc et incompréhension car l’espoir était fort de l’emporter pour les candidat-e-s et les soutiens de la liste Archipel citoyen. En effet jusqu’à la veille du scrutin, même avec un tout petit écart, la liste d’Archipel était donnée gagnante devant le maire de droite. Que s’est-il donc passé ?

Marseille : l’espoir et la voie de la réussite

Enfin ! Il eût été politiquement et moralement insupportable que la Droite s’en sorte à Marseille après 25 ans d’un règne calamiteux. L’espoir s’ouvre avec l’élection de Michèle Rubirola. Mais les défis sont immenses, et il lui reste à affermir l’ancrage populaire. La fin de règne de la Mairie Gaudin s’est apparentée à un chemin de croix. D’abord pour celles et ceux qui l’ont payée de leur vie avec l’écroulement des immeubles de la rue d’Aubagne. Mais aussi pour la Droite, confrontée à son bilan désastreux, et à une levée

Communiqué d’Ensemble ! 34 suite au 2nd tour des élections à Montpellier

Tout comme au 1er tour, l’abstention indique la crise de la 5ème République et de son système électoral antidémocratique. La Droite battue Les candidats Macron-compatibles, Saurel et Altrad, sont les perdants de cette élection municipale. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Tout ce qui affaiblit le camp libéral de la régression sociale est positif. Nous Sommes, Ollier, Gaillard : le désaveu du peuple ! Nous avions senti la colère contre Saurel, c’est pourquoi nous nous sommes engagés dans la construction d’une liste rassemblant la gauche antilibérale et les écologistes avec

Elections municipales : un deuxième tour aux multiples enseignements

Le deuxième tour des municipales le 28 juin dernier, s’est déroulé dans un contexte inédit, la crise sanitaire liée au Covid 19, et donc trois mois après le premier tour. Ce contexte doit être pris en compte notamment pour expliquer une abstention record, de l’ordre de 58,4 %, du jamais vu à ce type d’élections. Mais la crise sanitaire ne peut à elle seule expliquer une telle abstention. Elle est l’expression de la crise démocratique extrêmement grave que connaît notre pays depuis longtemps : nombreux et nombreuses sont ceux et celles

Pas une voix ne doit manquer pour Archipel Citoyen !

Le 28 juin prochain se tiendra le deuxième tour des élections municipales. A Toulouse, ce vote revêt un enjeu particulier. La possibilité de battre enfin la droite, aux manettes dans notre ville depuis plus d’un demi-siècle avec une seule interruption, s’offre à nous, Toulousains et Toulousaines. La quatrième ville de France est devenue une métropole difficile à vivre au quotidien, embouteillages monstres, insuffisance des transports en commun, une ville polluée. Mais aussi une ville où le maire actuel non seulement ne se préoccupe pas des inégalités mais les a creusées.

Clermont Ferrand : avec Marianne Maximi et Clermont en commun

C’est une première. Alors que, traditionnellement, l’extrême gauche clermontoise, incarnée pendant longtemps par la figure tutélaire d’Alain Laffont, s’alliait avec les socialistes pour le deuxième tour des Municipales avant d’entrer dans l’opposition dès le premier conseil municipal venu, ce ne sera pas le cas cette année. Marianne Maximi et Clermont en commun ont choisi de se maintenir pour ce second tour après un très bon score (plus de 12 %). « Le 28 juin, pour le deuxième tour des élections municipales, avec la liste Clermont en Commun, je proposerai aux Clermontois et aux

Fin de partie à Saint-Denis ?  Non, impératif nouveau départ !

« Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu’il s’agit de principes fondamentaux. » Gandhi Nous sommes le vendredi 5 juin, plus personne n’ignore que les négociations entre les listes conduites par Bally Bagoyoko et Laurent Russier, en vue d’une fusion pour le deuxième tour de l’élection municipale à Saint-Denis, ont échoué. Plus personne ? Pas si sûr, car à part un media local et deux régionaux, cet évènement ne semble pas intéresser la presse. Une fois de plus notre ville peine à

Le 28 juin, gagnons le Capitole, pour qu’ici, commence une autre ville !

Le coup d’envoi du second tour des élections municipales de Toulouse vient d’être donné. Le premier tour de cette élection, qui s’est déroulé le 15 mars dernier semble lointain et nous savons que beaucoup de Toulousaines et de Toulousains aspirent à retrouver de la paisibilité et une vie normale. Nous pensons à celles et ceux qui ont été ou qui sont particulièrement touchés par la crise sanitaire, que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan professionnel. Cette crise a mis en lumière l’incurie de ce monde. La rupture avec les politiques

Montpellier : battre Altrad et Saurel au second tour, un impératif

Le 28 juin 2020, Ensemble! 34 appelle à voter pour la liste conduite par Michaël Delafosse. Il est impératif pour l’avenir de Montpellier de battre Philippe Saurel, maire macroniste sortant au bilan désastreux, et Mohed Altrad, milliardaire de droite à la tête d’un attelage anti-partis et sans boussole. À Montpellier, au deuxième tour des élections municipales, deux candidats de droite, ouvertement macronistes, briguent le poste de maire (et de président de la Métropole !) : Philippe Saurel, le maire sortant qui n’a rien fait pour la ville et ses habitant.e.s

Second tour  : la France insoumise dans 200 communes

Alors que la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 n’est pas encore terminée, une importante crise sociale traverse notre pays, rendant incertain l’avenir de milliers de nos concitoyen·nes. Malgré ce contexte incompatible avec la tenue d’une campagne électorale apaisée, la date du second tour des élections municipales a été fixée au 28 juin prochain. Nous en prenons acte. Les électrices et électeurs seront donc appelé·es à décider de l’avenir de leur commune pour les 6 années à venir et les enjeux de la période que nous vivons nous obligent et nous imposent de porter,