RSS

Résolution du Comité national du Bloco de Esquerda du 7 juillet 2018

La décision du gouvernement allemand de créer des camps d’internement pour réfugiés à la frontière avec l’Autriche doit susciter l’opposition résolue de tous les défenseurs des droits humains. Pour rester au pouvoir, Angela Merkel a cédé à la pression de ses alliés historiques et de l’extrême-droite. La presse internationale excuse la décision par la nécessité d’« éviter une crise politique ». Le status quo européen et l’extrême-droite xénophobe se complètent mutuellement dans la définition de la politique européenne. Les décisions du dernier Conseil Européen sont conformes à ce cours d’attentat contre les Lire la suite…

« La vie des gens s’est améliorée, la gauche doit le revendiquer fièrement »

Figure bien connue de la gauche portugaise, tout particulièrement du Bloco, dont il fut l’un des fondateurs et député pendant 13 ans, Francisco Louçã suit la politique depuis le sanctuaire académique, en donnant des cours d’économie à l’Université Technique de Lisbonne. Mais qu’on ne s’y trompe pas, son bureau ne se trouve qu’à trois cent mètres environ du palais de São Bento, siège du Parlement portugais. Depuis l’académie, Francisco Louçã (né à Lisbonne en 1956) suit de près l’expérience de la Geringonça1, le gouvernement du Parti Socialiste soutenu par le Lire la suite…

La démarche politique du Bloco

Lundi le 4 décembre, Mário Centeno, ministre des finances du gouvernement PS (le « Ronaldo de l’Ecofin», selon Schaüble) a été élu pour la Présidence de l’Eurogroupe, succédant à Dijsselbloem. Le Premier ministre António Costa s’en réjouit et déclare : « C’est la preuve qu’on peut en même temps poursuivre une politique anti-austérité et être en conformité avec les règles européennes ». En fait, il vaut la peine de rappeler que Merkel a soutenu la candidature de Centeno, selon la vieille logique de partage des pouvoirs entre le PPE et le PSE : si Juncker est le Lire la suite…