RSS

Taverny (95) : Changeons d’Ere

Avant l’été 2018, l’association Taverny en commun TYC a décidé de mener des discussions avec des militants du PS, dont un élu municipal. Ces discussions ont porté sur le bilan de la politique libérale menée par le gouvernement socialiste et sur les perspectives politiques sur Taverny, perspectives auxquelles il n’a pas été question que Rachid Temal, sénateur PS et élu municipal à Taverny, soit partie prenante.

En septembre 2018, TYC a proposé à l’association culturelle TavernyNov (dans laquelle se retrouvaient les militants PS ou ex-PS) de créer un collectif citoyen pour mener la campagne des élections municipales. Une partie des membres de TYC, emmenée par les ex co-secrétaires du PG95 et responsable de LFI sur la ville, a scissionné. Deux élus municipaux de l’opposition, membres de TYC sont alors connus comme LFI et participent aux réunions du groupe d’appui sur la 3ème circonscription du Val d’Oise.

En octobre 2018, un appel est signé par 100 habitants.es pour soutenir la constitution du collectif citoyen. Lors d’une de ses premières réunions, ce collectif a adopté au consensus le nom de Changeons d’Ere CdE pour une alternative solidaire, écologique et démocratique.

Pendant les 10 mois qui ont suivi, un grand nombre de membres de CdE ont participé à la quinzaine d’ateliers sur des thèmes différents pour élaborer un programme électoral.

En juin et juillet 2019, les ex-membres de TYC, qui avaient scissionné, et constitué une autre association, Défi Citoyen, sont venus progressivement rejoindre CdE, sans nullement revenir sur les raisons de leur scission (en fait, il était plus ou moins admis dans LFI qu’une activité commune avec le PS pouvait s’envisager).

Pendant 4 mois, une quarantaine de membres militant.es de CdE ont à la fois continué à élaborer le programme, écrit de petits tracts pour intervenir dans plusieurs quartiers et appeler à deux rassemblements devant la mairie avant des réunions des conseils municipaux. Pour un grand nombre d’entre elles et eux, il s’est agi d’une première expérience d’action politique et d’une confrontation avec des règles de fonctionnement démocratique, y compris des couacs car il y a en a eu.

En octobre 2019, la liste CdE pour l’élection municipale, a été établie au consensus. Cette liste comporte une majorité de membres du collectif citoyen non encartés.

Courant novembre 2019, lors d’une réunion de CdE, il a été décidé au consensus que la tête de liste CdE serait Thomas Cottinet ex-PS.

Fin décembre 2019, le programme électoral de CdE a été élaboré et édité (un document limité à 24 pages). Il sera présenté lors d’une réunion publique le 16 janvier 2020 devant près de 150 personnes. Dans le même temps un 4 pages résumant le programme a été distribué et un appel a été lancé pour une mobilisation contre l’ouverture d’un pôle médical libéral. Cette mobilisation a été une belle réussite.

Depuis, la quarantaine de membres militant.es de CdE mène tous les jours la campagne électorale : apparitions sur les quartiers et portes à portes. Un tract a été distribué pour appeler à une réunion publique qui s’est tenue le jeudi 27 février sur la transition écologique et la santé (plus de 100 personnes présentes). Et deux autres tacts sont diffusés pour mieux faire connaître les positions de CdE sur la santé et la petite enfance. Un tract a été diffusé aux agents communaux.

La difficulté rencontrée a été de pouvoir tenir à égalité dans l’expression de CdE les deux approches programmatiques Transition écologique et urgences sociales qui sont liées. La profession de foi qui a été élaborée a réussi à reprendre ces deux approches.

Lors d’une des réunions de coordination (ou de campagne) de CdE (ces réunions se tenant tous les lundis), courant février 2020, la trentaine de membres présent.es ont débattu du soutien apporté par les partis politiques à la liste de CdE. Lors de cette réunion, se sont opposées une position Pour et une position Contre (défendue par des membres de l’association TYC). La position Pour a été adoptée largement à la suite d’un vote (un argument à entres autres été avancé disant qu’il fallait montrer clairement que la liste de CdE ne cachait pas des personnes de LREM (ce sont des remontées des nombreux portes à portes). Apparemment pour la majorité, dire et écrire que CdE à Taverny est un rassemblement citoyen de la gauche et de l’écologie n’était pas suffisant.

Donc, puisque le PCF95 n’a pas voulu soutenir la liste (une difficulté politique sur la ville de Bezons d’après A.Feuchot le secrétaire départemental),  les partis soutenant la liste sont le PS, Place publique, Génération’s, GRS, LFI et E!. Curieux et sans doute discutable attelage, mais les représentants “officiels” de LFI à Taverny n’ayant pas des positions de gauche suffisamment claires, et étant donnée l’absence du soutien du PCF, il fallait bien marquer l’expression dans CdE d’une gauche radicale en nombre non négligeable. Le soutien d’E! a donc été retenu. La liste a aussi reçu le soutien appuyé de EELV 95 et de Génération écologie.

La dernière réunion publique, préparée pour le 12 mars, a été annulée pour cause de coronavirus. Un dernier tract va être diffusé sur toute la ville avant le 1er tour .

Pour information, deux autres listes se présentent  : celle de la Maire sortante Florence Portelli « Libres », Vice-présidente du la région IdF, et celle d’Alexandre Simonnot du Parti de la France (le parti de Le Pen père).

Pierre Sandrini