RSS

Journée du 24 novembre : massivement mobilisées, féministes et fières de l’être !

Il y a tout juste un an éclatait l’affaire Weinstein, finalement accusé de harcèlement, agressions sexuelles et viols par plus de 90 femmes. En guise d’événement-précurseur, l’affaire Strauss Kahn, en 2011, avait également eu un grand retentissement, mais rien de comparable. En effet, l’affaire révélée en 2017 est à l’origine du mouvement #Metoo, dont l’onde de choc n’a pas fini d’exercer ses effets. Les femmes qui se sont exprimées alors sont celles dont on peut considérer que, plus que d’autres, elles en avaient les moyens en raison de leur situation

Des témoignages sur les blocages….

Clermont Ferrand (63) : J’ai passé la journée de mardi en #giletsjaunes pour grande partie au rond-point du Brézet. Une journée de dingue ! On arrive avec Nello. Le rond point est occupé de part en part. Des constructions de palettes : des barrières, un dépôt pour vivres et matériel, une cabane pour dormir, du mobilier (tables bancs), des feux… grands et très chauds ! Un camion sono qui nous passera du bon vieux rock enflammé et bien dansant une bonne partie de la journée… Pour compagnons à ces premières

Pour une marée populaire antiraciste

Regroupées dans la diversité de leur champ d’intervention, nos organisations – associations, syndicats, organisations de jeunesse, forces politiques – ont été à l’initiative des mobilisations citoyennes « Marée populaire » du 26 mai contre la politique mise en œuvre par le gouvernement, pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité. Ces mobilisations s’inscrivent dans un contexte où l’augmentation de la précarité, la persistance d’un chômage de masse, les difficultés quotidiennes auxquelles est confrontée la grande majorité de la population s’accompagnent du développement de pratiques discriminatoires, de la montée du racisme structurel sous

Soutien aux Faucheurs Volontaires en procès à Dijon

Nous soutenons les 36 « Faucheurs volontaires » convoqués au Tribunal de Grande Instance de Dijon les 15 et 16 novembre 2018, et demandons leur relaxe, en appelant à se mobiliser à leurs côtés. Leur procès prévu en avril avait été repoussé en raison de la grève des avocats. Le 28 novembre 2016, 67 « Faucheurs volontaires » avaient neutralisé en les détruisant 2 parcelles d’essai de colza cultivées par Dijon-Céréales. Trente-six (36) d’entre eux sont aujourd’hui poursuivis par la Justice. Les plants de colza obtenus par la technique de mutagénèse qui les rend

En soutien au Collectif Rosa Parks. Disparaître ensemble, marcher ensemble !

Nous avons entendu l’appel du Collectif Rosa Parks (1) porté par les héritières et héritiers de l’immigration coloniale, dénonçant la persistance du racisme structurel qui frappe notre société. Nous revendiquons d’être leurs alliés et de joindre nos forces aux leurs : le 30 novembre, d’une manière ou d’une autre, nous disparaîtrons. Et le 1er décembre, nous réapparaîtrons et marcherons à leurs côtés. Que nous soyons nous-mêmes descendants d’immigrés ou non, nous estimons que leur combat est le nôtre : comme elles et comme eux, nous sommes excédés de vivre et travailler dans un

Participons massivement à la déferlante féministe « Nous Toutes » le 24 novembre.

Pour dire « Stop aux violences sexistes et sexuelles », nous marcherons avec « Nous Toutes » partout en France le samedi 24 novembre, veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. A Paris, la manifestation partira de l’Opéra à 14h et se dirigera vers République. Afin de secouer l’opinion publique, réussir une réelle déferlante féministe est l’objectif de « Nous Toutes ». Un an après l’affaire Weinstein et l’émergence de #Me Too et #Balance ton porc, la lutte contre les violences faites aux femmes est toujours d’une brûlante actualité. Les

Nous avons marché pour la forêt, notre bien commun…

A l’appel de l’intersyndicale de l’Office National des Forêts (ONF) et d’ONG de protection de la nature et des écosystèmes, une initiative inédite s’est déroulée pendant 40 jours, avant de se rassembler le 25 octobre à St Bonnet Tronçais (forêt de Tronçais entre l’Allier et le Cher) où 1 5000 forestier-es et soutiens citoyens se sont réunis. Quatre marches parties de Strasbourg, Valence, Mulhouse et Perpignan ont vu des forestier-es et des citoyen-es se relayer pour converger le 24 octobre à Cérilly. Il y avait près de 300 personnes à

Changeons le système, pas le climat !

C’est sous ce mot d’ordre que des manifestations se sont déroulées dans près de 80 villes de France métropolitaine et d’outre mer ce samedi 13 octobre. Elles ont réuni autour de 115 OOO personnes selon les organisateurs dont 15 000 à Paris, 10 OOO à Lyon, 3 à 4000 à Rennes etc. C’est donc un incontestable succès prolongeant la première initiative, déjà réussie, du 8 septembre. Des mobilisations similaires étaient aussi prévues à Genève, Luxembourg, Namur, Montréal ou Montevideo. Dans la capitale française, un cortège jeune, dynamique et très féminin,

Samedi 16 juin à Bar Le Duc, mobilisation contre la poubelle nucléaire !

A 15 jours de la manifestation européenne prévue le 16 juin à Bar le Duc, pour empêcher le démarrage du projet d’enfouissement de déchets radioactifs Cigeo à Bure, nous avons fait le point avec Claude Kaiser1 sur l’organisation, l’ambiance et l’enjeu de cette manifestation déterminante. Quel est l’enjeu de la manifestation du 16 juin et l’ambiance sur le secteur ? L’autorisation de démarrer le projet d’enfouissement pourrait être donnée l’année prochaine avec le début de la construction des infrastructures nécessaires au stockage. D’où l’importance stratégique de cette manifestation. L’ambiance sur place