RSS

Argumentaire pour une politique de vaccination anti-Covid de masse

# 7 – Note du groupe de réflexion sur la crise sanitaire – Août 2021 Quelques principes sur la vaccination : A l’occasion d’une maladie provoquée par la rencontre avec un virus ou une bactérie pathogène, différents systèmes biologiques aident l’organisme à se défendre. Le système immunitaire y contribue d’une manière particulière : à partir de cellules spécialisées qui repèrent comme étranger au corps certains constituants de l’agresseur, il fabrique des anticorps (protéines appelées aussi immunoglobulines) qui les neutralisent et permettent d’éliminer l’agresseur. Ces constituants sont dits immunogènes. Enfin, et surtout,

Refusons le projet de loi sanitaire et les régressions sociales

Le pass sanitaire marquera la vie de millions de Français·es, puisqu’en très peu de temps, et encore plus dès lors que le test PCR ne sera plus gratuit, toute vie sociale et professionnelle sera contrainte par le fait d’être vacciné. Pourtant, cette décision a été prise de façon autoritaire, non démocratique, dans un cadre de délibérations obscures, celui d’un seul homme : le président de la République qui n’aura réuni que le seul Conseil de défense. Elle passe outre toute discussion réelle au Parlement qui est, une fois encore, considérée comme

Pour une couverture vaccinale généralisée !

# 6 – Note du groupe de réflexion sur la crise sanitaire – Juillet 2021 Il est urgent que les brevets sur les vaccins soient levés ! Il est impératif que la couverture vaccinale de la population, ici et dans le monde, se généralise ! Il est indispensable que les soignant.es soient vacciné.es contre le Covid ! Comme l’été dernier, nous sommes sorti.es du confinement et nous ne souhaitons pas y retourner. Nous voulons oublier le plus vite possible ces dix-huit mois qui ont été si difficiles pour la population – à l’exception des milliardaires

Pour un programme de transition vers l’écosocialisme.

Contribution du courant Ensemble-Insoumis à l’actualisation de l’Avenir en commun. Introduction. L’invitation à contribuer à l’actualisation de l’Avenir en commun nous parle. A ce moment de notre histoire où effondrement et basculement vers la pire des barbaries ne sauraient être exclus elle répond à une attente et une nécessité auxquelles celles et eux qui n’ont pas renoncé à changer le monde et à changer la vie ne sauraient se dérober. Le développement à une large échelle de par le monde de gouvernements nationalistes, autoritaires et racistes doit nous alerter comme

Clémentine Autain : « On ne négocie pas avec l’extrême droite »

L’air du temps fait frémir. La planète étouffe, les pays pauvres n’arrivent pas à contenir la pandémie, un grand carnage social est en cours dans notre pays où l’on nous promet encore une nouvelle baisse des droits au chômage et à la retraite… Et pourtant, tout fonctionne comme si l’insécurité et le terrorisme étaient nos seuls problèmes. Bien sûr, celui ou celle qui affirmerait que les préoccupations autour de ces questions sont infondées ferait preuve d’une terrible irresponsabilité. Ce n’est pas la députée de Seine-Saint-Denis que je suis qui dira

Pourquoi nous n’irons pas à la manifestation des organisations policières du 19 mai 2021…

Sous couvert d’hommage aux policiers tués récemment dans l’exercice de leurs fonctions, une marche revendicative est organisée ce 19 mai 2021 devant l’Assemblée nationale. Le groupe parlementaire de la France insoumise s’est toujours associé aux hommages républicains rendus à celles et ceux qui ont payé de leur vie leur engagement pour le pays. Nous refusons de participer à l’instrumentalisation politique de celles et ceux qui, fonctionnaires de la police nationale ou militaires de la gendarmerie nationale, sont morts lâchement assassinés par des criminels. Nous avions également demandé une commission d’enquête