RSS

COVID : face à la nouvelle flambée du virus, l’urgence d’une campagne vaccinale de masse

Les Etats Unis enregistrent le chiffre effrayant de 3998 morts par jour avec une tendance nette à l’augmentation et une situation catastrophique à Los Angeles. On mesure là les conséquences du laissez-faire de Trump, mais il ne faut pas se bercer de mots : la situation n’est nulle part totalement maitrisée, même dans les pays ayant décrété (prématurément) une victoire sur le virus. La pandémie continue à sévir au niveau mondial. La Chine, bien qu’isolée du reste du monde, enregistre deux nouveaux clusters, notamment à Shijiazhuang, territoire qui compte 11 millions d’habitants,

L’insurrection était prévisible

Il y a deux mois, nous avons  publié une série de rapports sur la menace croissante d’une tentative de coup d’État, nous demandant pourquoi elle n’était pas prise plus au sérieux par les démocrates et les médias. Nous n’avons pas été pris au sérieux et même tournés en ridicule, comme si de telles choses ne pouvaient jamais arriver en Amérique. Personne ne se moque plus ou ne hausse les épaules de la même façon après les événements de mercredi au Capitole américain. Là, des insurgés ont pris d’assaut le bâtiment et ont interrompu la certification des élections nationales,

Nous sous-estimons l’extrême droite à nos risques et périls

L’émeute de mercredi organisée par les partisans de Trump au Capitole américain sera probablement un événement qui radicalisera l’extrême droite. Nous ne devons pas sous-estimer leur capacité à causer plus de morts et de destructions par la suite. Qu’est-il arrivé mercredi ? Dans un sens, c’est facile à dire. Les partisans de Trump, dont beaucoup étaient armés, ont pris d’assaut le bâtiment du Capitole et ont forcé le Congrès à se retirer, retardant de plusieurs heures la certification de l’élection de Joe Biden à la présidence. C’était un spectacle surprenant, mais il n’y a

Le complotisme, maladie sénile de la politique

Les théories du complot sont de tout temps, mais elles semblent connaitre aujourd’hui une ampleur et un développement inédits. Le recours à l’autorité scientifique est-il suffisant pour les combattre ? Le complotisme n’est-il pas plutôt le symptôme d’une crise de la politique conçue comme la capacité pour les êtres humains de faire des choix et d’agir sur le cours des choses ? Une vidéo, Hold up, tissu d’absurdités paranoïaques, visionnée des millions de fois en quelques jours sur internet, fake news se répandant sur la crise sanitaire, des millions de gens aux États-Unis

De quoi la prise du Capitole est-elle l’expression ?

L’interruption du processus de validation de la victoire électorale de Joe Biden est une victoire symbolique d’un mouvement antisocial et antidémocratique toujours plus fort. Si Trump a été battu, le trumpisme est encore bien fécond. Il faut le combattre. À l’invitation d’un président ayant obtenu 70 millions de voix en vue de sa reconduction, des milliers de militants radicaux ont marché sur le Capitole et réussi à interrompre la normalité institutionnelle, grâce à la passivité de la police. Faut-il ricaner devant les looks atypiques de certains d’entre eux ? Posons la

Face à la pandémie : écosocialisme ou darwinisme social ?

Les zoonoses ne sont pas une nouveauté. La peste qui a fait des ravages dans l’antiquité et au moyen-âge était une zoonose. Ce qui est nouveau, c’est qu’un nombre croissant de maladies infectieuses sont zoonotiques. En trente ans, leur part est passée de 50% environ à 70%. (1) Trois quarts des nouveaux agents pathogènes présents chez l’humain proviennent d’espèces animales. Le SIDA, le Zika, le Chikungunya, Ebola, le H1N1, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, le H5N1, le SARS, la maladie de Creutzfeldt-Jakob et la COVID19 sont des zoonoses. La croissance des zoonoses

A propos des vaccins anti Covid….

La vaccination de masse démarre en Europe (Grande-Bretagne, Suisse, bientôt Allemagne et France) et aux Etats-Unis. D’autres pays doivent suivre courant janvier. Les premiers vaccins en cause sont le vaccin à ARN messager de Pfizer/BioNtech, celui de Moderna (même procédé) et celui d’Astra-Zeneca (vaccin à adénovirus). Dans le cadre de ce démarrage des campagnes de vaccination en population générale il convient également de signaler les vaccinations de masse en Russie et en Chine, et le vaccin chinois Sinopharm administré à Dubaï et qui doit arriver ce mois-ci au Maroc. Le

Brésil. Bolsonaro s’affaiblit, la droite avance et la gauche relève la tête

Les élections municipales de 2020 ont été atypiques. Tout d’abord parce qu’elles sont survenues en pleine pandémie qui a déjà tué plus de 173 000 Brésiliens et provoqué une grave crise économique et sociale. Ensuite, parce qu’elles ont eu lieu sous le gouvernement d’extrême droite de Jair Bolsonaro qui, il y a quelques mois, menaçait de faire un coup d’État. Dans ce contexte, les électeurs et électrices se sont rendus aux urnes lors d’élections conditionnées par des particularités locales, telles que le taux d’approbation négatif ou positif des maires sortants. L’augmentation

2022, ne pas se résigner à l’échec

L’élection présidentielle de 2022 se présente sur des mauvais auspices. Certes, les mobilisations sociales et citoyennes n’ont pas manqué ces dernières années, que ce soit le mouvement des Gilets jaunes, celui sur le climat, contre la réforme des retraites, les mobilisations anti-racistes et contre les violences policières ou les mobilisations féministes. A des degrés divers, tout cela est le signe d’une vitalité de la société française qui a mis en grande difficulté le projet macroniste. E. Macron, non seulement n’a pas pu élargir sa base électorale, mais n’a pu se

Pourquoi il faut « être pour »

Après une phase de consultation des insoumis sur la base de la possibilité de lui adresser son avis personnel, de consultation du groupe parlementaire, Jean-Luc Mélenchon vient d’annoncer son intention de se présenter à l’élection Présidentielle de 2022 sur la base du programme « l’Avenir en commun ». Il y a mis une condition : être « investi » par 150 000 citoyens via la plateforme web « Nous sommes pour ». A l’heure où ces lignes sont écrites, à peine quatre jours après le lancement, l’objectif des 150 000 soutiens est atteint. Il faut commencer par

Entretien avec Daniel Tanuro

En 2010 tu as publié « L’impossible capitalisme vert » (Ed. la Découverte). Qu’est-ce qui t’a poussé à écrire « Trop tard pour être pessimistes » (Ed. Textuel) dix ans plus tard ? Plusieurs éléments. Premièrement, j’ai voulu souligner la justesse du diagnostic posé dans « L’impossible capitalisme vert » : il y a un antagonisme irréconciliable entre la dynamique d’accumulation inhérente au mode de production capitaliste, d’une part, et les limites écologiques de la planète, d’autre part. Cet antagonisme crève les yeux dans le dossier climatique : d’un côté, les énergies renouvelables sont en pleine expansion et le