RSS

Le Brésil après le 7 septembre et les défis de la gauche

Dans cet éditorial, nous présentons trois aspects de la réalité politique nationale après le 7 septembre et une proposition pour la lutte unifiée pour l’impeachment. Le gouvernement Bolsonaro s’est affaibli ces derniers mois sur le plan politique et social, mais le fascisme a montré ses dents mardi 7 septembre 2021. Il se prépare à une tentative de coup d’Etat, car il sait que sa défaite électorale [en octobre 2022] est très probable. Le pays fait face au danger: toutes les libertés sont menacées. Il est possible de vaincre et de renverser Bolsonaro. Pour

Grèce : quand l’occupation des places ouvrait une brèche.

Le mouvement d’occupation des places grecques de 2011 se situe au croisement de deux cycles. Le premier est international. Il débute dans l’autre rive de la Méditerranée, avec la révolution tunisienne et le soulèvement de la place Tahrir, passe en Espagne avec les Indignados et le M15 pour migrer, après l’étape grecque, vers le nord, principalement aux États-Unis avec le mouvement Occupy, avant de revenir sur les rives méditerranéennes, avec l’occupation du parc Gezi à Istanbul, suivie par des mouvements similaires dans d’autres villes turques. Le second cycle est celui

Poursuite des purges au Parti travailliste

L’élection de Keir Starmer en remplacement de Jeremy Corbyn a déclenché une série d’exclusions et de purges au sein du Parti travailliste. Cette vague de répression bureaucratique contre les courants de gauche vient de connaître un nouvel épisode particulièrement significatif avec l’exclusion de Ken Loach, le metteur en scène engagé qui a recueilli deux fois la Palme d’Or à Cannes (1). On trouvera ici la traduction d’un article de Dave Kallaway publié sur le site Anti-Capitalist Resistance (2) : https://anticapitalistresistance.org/labour-expels-ken-loach-a-left-response/ Au-delà du sort fait à Ken Loach, s’interroge sur l’avenir des

Syndicats et vaccination : l’hésitation de l’obligation

Tous les syndicats défendent très clairement la vaccination.  Mais ils sont réservés ou muets sur l’obligation. Ils sont également réservés ou opposés au « passe sanitaire » conditionnant l’accès aux lieux publics, et pour les personnels y travaillant chargés de la surveillance. Trois syndicats ont déposé un recours au Conseil constitutionnel pour qu’il déclare « l’inconstitutionnalité de la loi », notamment parce qu’elle aggrave les « discriminations » sur la mise en place du « passe sanitaire », au regard des « droits fondamentaux », et qu’il renforce la «

La gauche, les manifs “anti-Pass” et le piège de Macron

237 000 le 7 août, 215 000 le 14… Quel est le bilan d’étape de la mobilisation « anti-Pass » qui semble déjà marquer le pas ? TOUTE LA GAUCHE A VOTE « CONTRE LE PASS » Le sujet n’est pas ici de refaire une analyse du caractère “liberticide” du Pass, analyse que l’ensemble de la gauche partage du moins en partie puisqu’il a été rejeté par l’unanimité de ses député-es au parlement : le Pass instaure un nouveau motif de licenciement, assez baroque puisqu’il s’agit d’une obligation vaccinale, bien que comme le rappelle à

Le cadeau à Macron…

Alors que les admissions en réanimation se multiplient, nous affirmons la nécessité d’un passe sanitaire. A entendre certains des syndicalistes et des dirigeants politiques, s’ils rappellent qu’ils sont pour la vaccination générale pour combattre la pandémie, ils s’affirment contre le passe sanitaire. On est en pleine confusion et ambigüité. 1) On confond cette loi de Macron (même corrigée par le Conseil Constitutionnel) et le principe d’un passe sanitaire comme protection sanitaire et moyen utilisé pour rendre la vaccination quasi généralisée avant d’être contraint de la rendre obligatoire . Voter contre

Otelo Carvalho, de la guerre coloniale à la révolution

Dans cet article, Chris Bambery (1) évoque Otelo Savaira de Carvalho, le cerveau de la Révolution des œillets qui vient de mourir. Il est tout à fait exceptionnel que Counterfire (2) publie la notice nécrologique d’un officier de haut rang mais, dans ce cas, Otelo Savaira de Carvalho qui vient de mourir à l’âge de 84 ans mérite que l’on rappelle son parcours. Otelo, comme tout le monde l’appelait au Portugal, était le principal organisateur de la rébellion du 25 avril 1974 qui mit fin à plus  de quarante années de régime autoritaire

Catastrophe climatique – Au bord du gouffre, le scénario que le GIEC ne modélise pas

Le Groupe de travail 1 du GIEC a présenté son rapport sur les bases physiques, contribution au sixième rapport d’évaluation sur l’évolution du climat, attendu au début de 2022. Le rapport et son résumé sont rédigés dans le style précis et avec le vocabulaire des publications scientifiques qui posent des constats « objectifs ». Pourtant, jamais un rapport des experts du réchauffement global n’a laissé sourdre à ce point l’angoisse suscitée par l’analyse des faits à la lumière des lois incontournables de la physique. De terribles perspectives…L’angoisse découle d’abord du

Sur la vaccination…

Quelques remarques sur le débat en cours. 1. Le problème de la vaccination ne peut pas être traité comme un simple problème de liberté individuelle, tout simplement parce que ne pas être vacciné a des conséquences sur les autres. Toute liberté est toujours encadrée et relative au bien commun. La vaccination obligatoire existe déjà, et depuis longtemps, pour un certain nombre de vaccins. De plus, quand on va dans un certain nombre de pays, il est obligatoire de se faire vacciner contre telle ou telle maladie. Dans son principe, la

Contribution sur le contexte actuel, vaccination, déclaration de Macron

Cette contribution au débat a pour objectif de débattre, c’est à dire de confronter des points de vue, dans le respect des un-e-s et des autres et de le faire en toute sérénité, c’est à dire en s’extirpant du temps court des réseaux sociaux. Au delà de l’allocution de Macron sur laquelle je reviendrai, je souhaitais dire mon malaise quant à des « prises de position », plus exactement « des saillies », trouvées justement sur les réseaux sociaux divers et variés, qui m’ont déterminée à rédiger cette modeste contribution. Sans parler de certains

Inondations : ceci n’est pas une catastrophe naturelle

Au moment où nous écrivons, les terribles inondations qui ont frappé la Belgique, une partie de l’Allemagne et les Pays-Bas ont fait plus de cent morts. Des dizaines de milliers de gens ont dû être déplacés, ont tout perdu et resteront traumatisés à jamais. D’autres n’ont même pas eu cette « chance », hélas, et le grand nombre de personnes disparues (1300 en Allemagne) ne laisse malheureusement pas de doute : au final, le bilan macabre sera beaucoup, beaucoup plus lourd. Les dégâts matériels sont immenses, sans parler des impacts en termes

A propos des manifestations du 11 juillet à Cuba

Six jours après les événements et après s’être livrée à une analyse approfondie, la rédaction de Comunistas rend publique cette déclaration sur les manifestations de protestation qui se sont déroulées à Cuba dimanche dernier, 11 juillet. De façon quasi simultanée et avec plus ou moins d’intensité, Cuba a connu le 11 juillet une série d’explosions sociales qui ont touché au moins 6 des 14 provinces qui constituent le pays. Au cours des 62 années écoulées depuis la victoire de la Révolution sous la direction du commandant Fidel Castro Cuba n’avait jamais connu