RSS

Etat espagnol. 4 mai à Madrid, la gauche vaincue.

Les résultats des élections au parlement de la région de Madrid constituent le « premier tour » du conflit électoral à venir dans l’ensemble de l’Etat espagnol et illustrent les problèmes politiques fondamentaux qui touchent tant la gauche sociale-libérale traditionnelle que la nouvelle gauche populiste issue de la mobilisation des indignados le 15 mai 2011. Mais également au sein du Parti Populaire (PP), les problèmes se multiplient: la direction d’Isabel Díaz Ayuso a surgi de nulle part face au secrétaire général du PP, Pablo Casado, qui, à son tour, tente de tirer

Le 10 mai, il y a quarante ans…Cap sur l’Élysée : la longue marche de François Mitterrand

Il y a aujourd’hui quarante ans, le 10 mai 1981, après plusieurs décennies de règne incontesté de la droite, la gauche revenait au pouvoir avec l’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République. C’est l’occasion, peut-être, de revenir sur cet événement : les années et les péripéties qui l’ont précédé, l’enthousiasme populaire, les réformes des premières années, le « tournant de la rigueur », la désillusion, etc… C’est le thème de cet article (en deux parties) initialement publié sous forme de dossier par « Tout est à Nous !, la Revue » dans son

Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême droite

Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons toutes et tous que le climat politique et social en France, comme partout en Europe et dans le monde est de plus en plus imprégné́ par l’extrême droite et ses idées. Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous appelons à une réaction forte, unitaire et rassembleuse, pour réaffirmer notre combat commun contre l’extrême droite, ses idées, et toutes celles et ceux qui participent à sa propagation. De Bolsonaro à Trump en passant par Orban et Salvini,

A propos du livre de Noiriel et Beaud

« I am not your negro » – James Baldwin Racisme et classisme Au début de la conclusion de leur livre, S. Beaud et G. Noiriel écrivent : « Si nous avons consacré tout un livre à cet enjeu à la fois scientifique et politique de la question raciale dans la France contemporaine, en sachant à l’avance que sa réception dans notre milieu des sciences sociales sera largement biaisée par le climat passionné, voire éruptif (et de ce fait fort peu propice au débat scientifique) qui règne sur ce sujet depuis quelques années, c’est

Non à l’extradition des exilé.es Italie.ne.s arrêté.e.s en France !

Le 28 avril, en exécution d’un mandat d’arrêt international datant de plusieurs dizaines d’années, la police a arrêté au petit matin 7 réfugiés italiens résidants en France depuis le début des années 1980. Ces militants étaient recherchés pour des faits commis pendant les « années de plomb », jugés par contumace en Italie, sur la base, notamment d’aveux et de déclarations extorqués aux « repentis ». Ils vivaient sans se cacher en France, en situation régulière, bénéficiant d’accords passés entre la France et l’Italie sous la présidence de François Mitterrand, qui s’était engagé à

Extrême-droite : la tentation des armes ?

La tribune publiée dans Valeurs actuelles, le jour anniversaire du « Putsch des généraux d’Alger » et signée par une vingtaine de généraux en retraite et « près d’un millier de militaires d’actives », pourrait être considérée comme une résurgence nostalgique de galonnés désœuvrés. Il s’agit en réalité d’un événement bien plus important et plus grave qu’il convient de prendre au sérieux et d’analyser avec attention. Quels sont les principaux thèmes abordés dans cette tribune ? Le mot clé en est le « délitement de la France. Délitement dû à l’antiracisme, à l’islamisme, à la haine

La Commune. Épisode 14 : la Commune, 150 ans après

Au cours des épisodes, j’ai essayé de raconter l’histoire de la Commune. Pour cela, je me suis naturellement inspiré de quelques ouvrages. Celui qui a été le plus cité est « L’histoire de la Commune de 1871 », de Prosper-Olivier Lissagaray (1). C’est un Communard – la légende veut qu’il ait été le dernier combattant de la dernière barricade – qui a échappé à la répression et, ensuite, fait un travail d’historien. Il a recensé de nombreux témoignages pour écrire une histoire de la Commune. Cet ouvrage constitue donc un document extrêmement

La Commune. Épisode 13 : la Semaine sanglante

Le 21 mai, les premières troupes versaillaises entrent dans Paris par la Porte de Saint-Cloud. Le Conseil de la Commune apprend la nouvelle alors qu’il est en réunion, mais sans véritablement prendre la mesure de l’évènement. Lissagaray, l’historien que l’on a déjà beaucoup cité, racontent les évènements en ces termes : « des groupes se forment. On commente la dépêche. Tout se passe en causeries. Il n’y a ni motions ni débats. Personne ne demande d’établir une permanence. Personne ne somme ses collègues de mander le Comité de Salut public. Le