RSS

Chômage, licenciements, précarité : manifestons samedi 5 décembre !

Aux côtés des syndicats et associations de chômeurs, nos organisations politiques appellent aux manifestations du 5 décembre 2020, en défense de l’emploi, contre les licenciements, et pour les droits des chômeurs-chômeuses et précaires. Le Conseil d’Etat lui-même l’a remise en cause : la réforme Macron de l’allocation-chômage doit être définitivement abandonnée ! Le gouvernement voulait économiser 3,7 milliards sur le dos des privés d’emplois. Selon l’UNEDIC, 40% des demandeurs d’emploi indemnisés perdraient des droits, soit plus d’un million de personnes. Ce projet doit être définitivement enterré. Impossible de vivre en-dessous du

Général Electric, Auchan… et maintenant Bridgestone !

C’est un carnage social activement soutenu par l’Etat. Les membres du gouvernement affichent leurs larmes de crocodile. Car si le japonais Bridgestone peut annoncer brutalement la fermeture de son usine de Béthune dès 2021, c’est qu’il en a le droit. Que valent des vies brisées, des territoires décimés, au regard de profits toujours plus obèses à engranger ? Rien dans le grand Monopoly du capitalisme financiarisé. Gabriel Attal dénonce une  » trahison de la confiance ». Bruno Le Maire fustige une « décision révoltante, avec une méthode révoltante et des conséquences révoltantes ».

Nouvelles perspectives des chômeurs

Novembre 2019 débute, et le gouvernement offre son meilleur cadeau empoisonné avant Noël. La réforme du chômage commence son premier volet d’application ce 1er novembre tandis que l’ensemble des transformations drastiques du système de rémunération rentreront définitivement en vigueur le 1er avril 2020. Accrochez-vous c’est à en noyer le poisson. On savait que le gouvernement suspectait chaque chômeurs de partir au Bahamas allègrement, dès que le pognon de dingue tombe au début du mois. Il est venu le temps de travailler, et tout le monde le sait, cela veut dire