RSS

Une impasse nommée « primaire de toute la gauche »

L’élection présidentielle française est polarisée par les thèmes de « guerre culturelle » portés par l’extrême-droite mais aussi Emmanuel Macron, avec le soutien direct (par exemple le milliardaire Vincent Bolloré) ou indirect d’une grande partie des capitalistes français. La situation est donc très périlleuse avec l’hypothèse d’un second tour entre le porteur d’un néo-libéralisme aux relents conservateurs face à un candidat d’extrême-droite ou de droite dure. Logiquement, cette perspective effraye les milieux de gauche. La recherche de l’unité des candidat·es de gauche dès le premier tour de l’élection présidentielle en