RSS

Syndicats et vaccination : l’hésitation de l’obligation

Tous les syndicats défendent très clairement la vaccination.  Mais ils sont réservés ou muets sur l’obligation. Ils sont également réservés ou opposés au « passe sanitaire » conditionnant l’accès aux lieux publics, et pour les personnels y travaillant chargés de la surveillance. Trois syndicats ont déposé un recours au Conseil constitutionnel pour qu’il déclare « l’inconstitutionnalité de la loi », notamment parce qu’elle aggrave les « discriminations » sur la mise en place du « passe sanitaire », au regard des « droits fondamentaux », et qu’il renforce la «

La gauche, les manifs “anti-Pass” et le piège de Macron

237 000 le 7 août, 215 000 le 14… Quel est le bilan d’étape de la mobilisation « anti-Pass » qui semble déjà marquer le pas ? TOUTE LA GAUCHE A VOTE « CONTRE LE PASS » Le sujet n’est pas ici de refaire une analyse du caractère “liberticide” du Pass, analyse que l’ensemble de la gauche partage du moins en partie puisqu’il a été rejeté par l’unanimité de ses député-es au parlement : le Pass instaure un nouveau motif de licenciement, assez baroque puisqu’il s’agit d’une obligation vaccinale, bien que comme le rappelle à

Le cadeau à Macron…

Alors que les admissions en réanimation se multiplient, nous affirmons la nécessité d’un passe sanitaire. A entendre certains des syndicalistes et des dirigeants politiques, s’ils rappellent qu’ils sont pour la vaccination générale pour combattre la pandémie, ils s’affirment contre le passe sanitaire. On est en pleine confusion et ambigüité. 1) On confond cette loi de Macron (même corrigée par le Conseil Constitutionnel) et le principe d’un passe sanitaire comme protection sanitaire et moyen utilisé pour rendre la vaccination quasi généralisée avant d’être contraint de la rendre obligatoire . Voter contre

Une force politique à la hauteur des nécessités

La tâche est plus difficile que jamais, mais il faut pourtant s’y attacher : comment doter les mouvements cherchant à s’émanciper du capitalisme et du productivisme d’une force politique à la hauteur des nécessités ? Ce court texte vise à poser ce qui me paraît être les problèmes principaux sur cette voie, mais c’est surtout une invitation à les approfondir spécifiquement par des contributions ultérieures. Certes le défi est ancien, mais demeure toujours à relever. Déjà il faut aborder sans fard la série des difficultés rencontrées sur ce chemin, les niveaux où

Anticapitalistes, comment rebondir ?

À partir d’un bilan critique de la LCR, du NPA, d’Ensemble et de la FI, ce texte revient sur les limites voire les impasses qui ont émergé dans la gauche radicale française depuis les années 2000, et avance des propositions concernant les formes d’organisation et les options stratégiques nécessaires. Rédigé par des militant·es ou d’ancien·nes militant·es d’Ensemble! Publié initialement sur le site Contretemps. Il n’y aura pas de retour à la normale. La pandémie du Covid-19 est le premier phénomène mondial auquel l’écrasante majorité de la population est confrontée de

Actualité du complotisme

D’où vient le complotisme ? Comment fonctionne-t-il ? Héritier de théories conspirationnistes, le complotisme est aujourd’hui un phénomène qui s’appuie sur des usages maîtrisés de l’image d’actualité et les modes de communication modernes.  La lecture conspirationniste du monde repose sur un imaginaire sombre : les rapports sociaux y sont viciés par la tromperie, les individus et les groupes sont dépossédés de leur capacité d’agir librement. Ce discours est éminemment politique en ce qu’il vise à la fois à désigner des ennemis tapis dans l’ombre et à se mobiliser contre eux pour

A propos du livre de Noiriel et Beaud

« I am not your negro » – James Baldwin Racisme et classisme Au début de la conclusion de leur livre, S. Beaud et G. Noiriel écrivent : « Si nous avons consacré tout un livre à cet enjeu à la fois scientifique et politique de la question raciale dans la France contemporaine, en sachant à l’avance que sa réception dans notre milieu des sciences sociales sera largement biaisée par le climat passionné, voire éruptif (et de ce fait fort peu propice au débat scientifique) qui règne sur ce sujet depuis quelques années, c’est

Le complotisme, maladie sénile de la politique

Les théories du complot sont de tout temps, mais elles semblent connaitre aujourd’hui une ampleur et un développement inédits. Le recours à l’autorité scientifique est-il suffisant pour les combattre ? Le complotisme n’est-il pas plutôt le symptôme d’une crise de la politique conçue comme la capacité pour les êtres humains de faire des choix et d’agir sur le cours des choses ? Une vidéo, Hold up, tissu d’absurdités paranoïaques, visionnée des millions de fois en quelques jours sur internet, fake news se répandant sur la crise sanitaire, des millions de gens aux États-Unis

2022, ne pas se résigner à l’échec

L’élection présidentielle de 2022 se présente sur des mauvais auspices. Certes, les mobilisations sociales et citoyennes n’ont pas manqué ces dernières années, que ce soit le mouvement des Gilets jaunes, celui sur le climat, contre la réforme des retraites, les mobilisations anti-racistes et contre les violences policières ou les mobilisations féministes. A des degrés divers, tout cela est le signe d’une vitalité de la société française qui a mis en grande difficulté le projet macroniste. E. Macron, non seulement n’a pas pu élargir sa base électorale, mais n’a pu se

Pourquoi il faut « être pour »

Après une phase de consultation des insoumis sur la base de la possibilité de lui adresser son avis personnel, de consultation du groupe parlementaire, Jean-Luc Mélenchon vient d’annoncer son intention de se présenter à l’élection Présidentielle de 2022 sur la base du programme « l’Avenir en commun ». Il y a mis une condition : être « investi » par 150 000 citoyens via la plateforme web « Nous sommes pour ». A l’heure où ces lignes sont écrites, à peine quatre jours après le lancement, l’objectif des 150 000 soutiens est atteint. Il faut commencer par

Nucléaire militaire, désarmement, conscription…

Dans une interview au Point, Jean Luc Mélenchon vient de réaffirmer son attachement à la dissuasion nucléaire et à la conscription. Sur sa proposition de remettre en place un service militaire, il engage le débat en indiquant : « sur ce point, tous les insoumis ne seront pas d’accord avec moi ». Cette contribution entend entrer dans ce débat et donner un point de vue un peu différent. La France est aujourd’hui la 5ème puissance militaire mondiale, 2ème puissance européenne derrière la Russie. En 2020, le budget des armées a

Chine : quand l’intervention de l’Etat sauve l’économie mais pas vous…

La réponse de la Chine à la pandémie a fortement tranché avec celle de Trump, avec une réponse de santé publique beaucoup plus forte en Chine mais peu d’aide pour les plus pauvres. Les réponses des deux pays à la crise montrent qu’un État fort n’est pas en contradiction avec le néolibéralisme, mais qu’il en est plutôt un élément clé. Le bon sens voudrait que la crise mondiale de covid-19 soit traitée à travers une collaboration internationale. Mais en pratique, chaque État-nation sera confronté à la pandémie de manière indépendante,