RSS

Résolution Ensemble Insoumis, adoptée le 12/12/20

Préparation des élections de 2021 et 2022 : feuille de route d’Ensemble Insoumis 1 . Dans un contexte dominé par  la crise du covid, ses conséquences économiques, sociales, environnementales et politiques inquiétantes, le cycle de préparation de la Présidentielle est largement engagé. Même si le chemin qui nous sépare de 2022 est encore long et que la période qui vient sera, nous l’espérons, marqué par des luttes sociales d’ampleur, l’ensemble des formations politiques sont entrées, chacune à leur façon, dans cette phase.  Une fois la candidature de Jean-Luc Mélenchon annoncée, Ensemble-Insoumis a pris

2022, ne pas se résigner à l’échec

L’élection présidentielle de 2022 se présente sur des mauvais auspices. Certes, les mobilisations sociales et citoyennes n’ont pas manqué ces dernières années, que ce soit le mouvement des Gilets jaunes, celui sur le climat, contre la réforme des retraites, les mobilisations anti-racistes et contre les violences policières ou les mobilisations féministes. A des degrés divers, tout cela est le signe d’une vitalité de la société française qui a mis en grande difficulté le projet macroniste. E. Macron, non seulement n’a pas pu élargir sa base électorale, mais n’a pu se

Pourquoi il faut « être pour »

Après une phase de consultation des insoumis sur la base de la possibilité de lui adresser son avis personnel, de consultation du groupe parlementaire, Jean-Luc Mélenchon vient d’annoncer son intention de se présenter à l’élection Présidentielle de 2022 sur la base du programme « l’Avenir en commun ». Il y a mis une condition : être « investi » par 150 000 citoyens via la plateforme web « Nous sommes pour ». A l’heure où ces lignes sont écrites, à peine quatre jours après le lancement, l’objectif des 150 000 soutiens est atteint. Il faut commencer par

L’appel des 1000 pour une candidature commune écologique sociale et démocratique en 2022

Depuis plusieurs mois déjà, de nombreuses initiatives travaillent à faire tomber les murs. Choisissant de placer les identités partisanes ou organisationnelles au second plan, elles ont commencé à esquisser un arc écologiste, social, et humaniste. Les organisations de jeunesse politique se sont fédérées dans le cadre du mouvement Résilience Commune, des organisations de jeunesse de la société civile (activistes et entrepreneurs) se sont coalisées et se sont données rendez-vous pour la Rencontre des Justices et toutes ces différentes composantes aujourd’hui dialoguent. Dans ces discussions, il est question de la double